Les grands-parents tracent une ligne de conduite 

Publié le 01 Oct 2023
grands-parents doctrine sociale de l'Eglise devoir d'état
L’application des principes de la doctrine sociale de l’Église est la seule base fiable qui conduise à la paix et à l’ordre. Les grands-parents qui ont gardé le cap sont des guides sur ce chemin. Seule la diligence de chacun à remplir son devoir à leur exemple peut orienter la société vers le bien commun.

  L’héritage chrétien est une véritable mine d’or : devant tout problème, toute difficulté, grâce à l’enseignement de l’Église, nous avons les principes qui nous permettent de trouver une solution concrète. Mais avons-nous le discernement nécessaire puis le courage et la volonté de l’exploiter, de mettre en œuvre cette solution ? La doctrine sociale de l’Église enseigne l’art de gouverner, de faire coopérer les hommes en vue du bien commun. Elle donne quelques principes, tirés de l’expérience, de l’observation de la réalité, et montre que nous sommes capables, avec nos faibles moyens, en toute situation, de trouver le mode opératoire pour concourir à cette finalité qui est le bien temporel. Celui-ci n’est pas contraire au bien spirituel ; il en est même d’une certaine manière le substrat, le support. En effet, quand nous examinons la vie sociale de quelque communauté que ce soit, nous retrouvons toujours les mêmes principes mis en œuvre qui permettent à cette communauté de s’épanouir dans la paix. Nous pourrions dire que le mode d’emploi de la Création que Dieu a mis dans notre monde est universel, et dans le temps et dans l’espace. C’est ce qui constitue la leçon de choses de la bonté du Créateur, qui n’a pas laissé les hommes dans une indécision, dans une imprécision, dans une situation où ils seraient un peu comme les pions d’un destin qu’ils ne maîtriseraient pas.  Pour mettre en œuvre cette doctrine, il nous faut mettre les choses en ordre, considérer les différents types de responsabilité, les ordonner les unes par rapport aux autres. C’est ce à quoi servent le principe de subsidiarité et le principe de totalité. Ils sont à la portée de toute intelligence qui a appris à réfléchir. Les grands-parents, par tout ce qu’ils ont réalisé au long de leur vie peuvent aider à cette réflexion.  

Besoin d’une forte humilité

Ce qui vient contrarier la mise en œuvre de cet ordre social, ce sont nos propres…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Marc et Maryvonne Pierre

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture
EgliseDoctrine socialeMagistère

Dignitas infinita, quels fondements philosophiques ?

Entretien | La dernière déclaration du Dicastère pour la Doctrine de la Foi, Dignitas infinita, datée du 2 avril 2024, revient sur la dignité et sur les droits de la personne humaine. Le texte fait référence à la Déclaration des droits de l’homme de 1948 et s’appuie sur le personnalisme catholique développé au XXe siècle. Explication par Guilhem Golfin, docteur en philosophie et professeur à Paris, contributeur de l’ouvrage La Dignité humaine. Heurs et malheurs d’un concept maltraité. 

+

Dignitas infinita
SociétéBioéthiqueDoctrine sociale

La dimension « politique » de la défense de la loi naturelle

L’avalanche de lois « sociétales » en France depuis plus d’un demi-siècle, toutes étant des atteintes directes à la loi naturelle, a provoqué dans une partie du monde catholique une délégitimation diffuse ou expresse des institutions politiques les ayant édictées, cela au sein du déferlement individualiste de l’après-68 et de cette sorte d’explosion en plein vol de l’Église en état de Concile. Le « mariage » homosexuel et la constitutionnalisation de l’avortement ont porté chez ces mêmes catholiques le climat à l’incandescence. D’où la question : que faire ?

+

loi naturelle