Les miracles de saint Martin

Publié le 14 Juil 2023
martin

Lothar Spurzem/Wikipedia, CC BY-SA.

Saint Martin, mort en 397, fut le troisième évêque de Tours. La sainteté de sa vie et les miracles qui lui furent attribués de son vivant firent aussitôt de son tombeau un lieu de pèlerinage. Deux siècles plus tard, son successeur, saint Grégoire, évêque de Tours de 573 à 594, composera, en quatre livres, un recueil intitulé De virtutibus sancti Martini. Ce recueil est, pour la première fois, traduit intégralement par Luce Pietri, avec le texte latin en regard, de nombreuses notes et une longue introduction. Luce Pietri, professeur émérite à l’université Paris IV-Sorbonne, avait consacré sa thèse de doctorat à la ville de Tours du IVe au VIe siècle et a publié de nombreuses études sur la Gaule durant l’Antiquité tardive.

Entre l’époque de saint Martin et l’époque de saint Grégoire, la ville de Tours a grandi, s’est transformée, est devenue un lieu de pèlerinage, avec des fidèles venus parfois de fort loin. Différents lieux attirent pèlerins et suppliants : le monastère de Marmoutier, le puits qu’il a lui-même creusé, l’église de Candes avec la cellule où il est mort et surtout la basilique où se trouve son tombeau.

Le recueil de Grégoire de Tours rassemble en 207 chapitres autant de miracles. L’évêque Grégoire est un historien rigoureux, dont témoigne son autre grande œuvre, l’Histoire des Francs, qui lui vaudra plus tard le titre de « père de l’histoire de France ». Les miracles qu’il rapporte se sont quasiment tous produits durant son épiscopat. Il les a constatés lui-même, a pu interroger les bénéficiaires ou des témoins, ou encore ils ont été scrupuleusement enregistrés par les gardiens des différents lieux saints où ils se sont produits.

L’évêque Grégoire est aussi un pasteur. Il veut certes édifier ses lecteurs, les inciter à avoir de la dévotion pour son saint prédécesseur et, comme il l’écrit dans la préface à son ouvrage, transmettre « à la mémoire des générations futures les miracles d’à présent »

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Yves Chiron

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création