L’exposition | L’église Saint-Gilles d’Étampes

Publié le 27 Fév 2021
L'exposition | L’église Saint-Gilles d’Étampes L'Homme Nouveau

En ces temps difficiles où la crise sanitaire a conduit à fermer les musées et les expositions, il reste des lieux magnifiques à visiter et à contempler, ce sont les églises quand elles sont maintenues ouvertes à tous.

Ainsi Saint-Gilles d’Étampes en Essonne, qui fut fondée au début du XIIe siècle, près d’un nouveau marché établit par le roi Louis VI Le Gros, servit de lien entre le vieil Étampes (Paroisse Saint-Martin) au sud et la ville forte capétienne, au pied du château royal et de l’église Notre-Dame au nord. De la première église romane, il ne reste que la façade occidentale avec son portail en plein cintre d’une grande simplicité ainsi que les piliers, les arcades et les fenêtres hautes de la nef. Elle est construite suivant un plan en croix latine et possède un chevet plat percé de grandes baies de style gothique, ornées de vitraux figuratifs des années 1960. Le clocher à double bâtière a été élevé au XIIIe siècle mais les bas côtés, les bras du transept et le chœur datent du XVe et XVIe siècle. Des baies de style flamboyant sont ouvertes sur les collatéraux nord et dans des chapelles du côté sud. De belles colonnes torsadées sans chapiteaux ornent le chœur tandis que des voûtes à pendentifs couvrent les bas-côtés et leurs chapelles.

Un tragique bombardement le 10 juin 1944 qui fit plus de 200 victimes dans ce quartier, a soufflé une fausse voûte en briques et plâtre dans la nef, révélant une superbe voûte en berceau couverte de peintures sur lambris datant de la fin du XVIe siècle. Six « tableaux » se succèdent : une grande croix de Malte ; Saint Louis, sous les traits d’Henri IV, roi de France à l’époque comme le souligne le fond de lys couronnées, où alternent les initiales des prénoms de ces suzerains ; saint Michel Archange, patron de la ville d’Étampes ; saint Jean-Baptiste, vêtu de peaux de bêtes ; saint Vincent diacre et martyr et saint Jean l’Évangéliste.

Cet édifice à l’architecture équilibrée malgré ses différentes périodes historiques est un lieu apaisant, et mérite une visite.

Église Saint-Gilles, place Saint-Gilles, 91150 Étampes. Ouverte tous les jours de 9h à 17h.

Ce contenu pourrait vous intéresser

Culture

L’exposition : Chana Orloff. Sculpter l’époque

Le musée Zadkine (Paris 6) accueille une exposition consacrée à la sculptrice Chana Orloff jusqu'au 31 mars. Cet ancien atelier du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine a été légué par son épouse Valentine Prax, et est devenu un atelier-musée au cœur du quartier artiste de Montparnasse.

+

Chana orloff
CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi
Culture

Figurer Jeanne d’Arc à Orléans

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), nous donnons la parole à Bénédicte Baranger, présidente du comité Jeanne d'Arc d'Orléans, et ancienne Jeanne 1975. Elle nous raconte le rôle de la Jeanne et l'importance de cette figuration pour le public et la jeune fille désignée. La Jeanne 2024 sera présentée le 12 février prochain.

+

jeanne d'arc