L’exposition | Valadon et ses contemporaines, peintres et sculptrices

L'exposition | Valadon et ses contemporaines, peintres et sculptrices L'Homme Nouveau

À la charnière du XIXe et XXe siècle, un certain nombre de femmes peintres et sculptrices participent à la création artistique de leur temps.

En cette période de l’histoire, elles n’avaient pas accès à l’école des Beaux Arts, elles ont alors lutté pour être reconnues comme artistes à part entière. Elles accèdent à l’Académie Julian ou à l’atelier de Rodin. Puis en 1897, l’école des Beaux Arts les accueille grâce à l’« Union des femmes peintres et sculpteurs » fondée en 1881 par la sculptrice Hélène Bertaux.

Aujourd’hui, le musée du Monastère Royal de Brou présente une exposition d’une centaine d’œuvres de ces artistes, avec au centre la figure de Suzanne Valadon (1865-1938) entourée d’une cinquantaine de consœurs. Certaines étaient célèbres en leur temps ou le sont devenues (Camille Claudel, Marie Laurencin, Sonia Delaunay…), d’autres ont parfois été oubliées.

Suzanne Valadon, mère du peintre Utrillo, qui après avoir été couturière, est modèle et amante de nombreux artistes, Puvis de Chavannes, Renoir, Steinlen… et Toulouse-Lautrec. Ce dernier découvrant ses dessins, la pousse à rencontrer Degas qui l’encourage dans son travail. Quelques dessins aux traits sûrs sont montrés (Nu, 1895), ses peintures semblent parfois influencées par le travail de Cézanne (Plat d’étain, 1923).

Plusieurs épouses de peintres sont aussi présentes ainsi Sophie Taeuber-Arp (1889-1943), femme de Jean Arp, qui recourt à la géométrie puis à l’abstraction, inspirée par le constructivisme russe… On découvre aussi une belle Maternité (1924) en terre cuite de Chana Orloff (1888-1968) et d’impressionnantes toiles de Tamara de Lempicka (1898-1980). Sa tragique Fuite ou quelque part en Europe (1940), qui évoque la guerre et les persécutions, montre une femme en larmes, fuyant avec son bébé dans les bras… Des œuvres variées, témoins de leur temps.

Et ne pas oublier de visiter le Monastère Royal de Brou, chef-d’œuvre de l’art gothique flamboyant flamand du début du XVIe siècle, qui a lui seul vaut le détour !

Profitez d’une visite virtuelle en cliquant ici.

Jusqu’au 5 septembre 2021 au Monastère royal de Brou, 63 boulevard de Brou 01000 Bourg-en-Bresse. Tél. : 04 74 22 83 83. Ouvert tous les jours de 9h à 12h30 et 14h à 18h (dernier accès 30 min avant la fermeture / évacuation 15 min avant la fermeture).

Ce contenu pourrait vous intéresser