Linceul de Turin : un colloque pour en savoir plus

Publié le 06 Mar 2023
linceul de turin

Le Linceul de Turin continue d’interroger malgré les multiples découvertes de ces dernières années. Pour y répondre, le Centre International des Etudes sur le Linceul de Turin organise un colloque le 9 mars prochain. Entretien avec Marie-Alix Doutrebente, responsable communication du CIELT.

 

Vous organisez le 9 mars prochain un colloque sur le linceul de Turin, quel en est le but et à qui s’adresse-t-il ?

La crise sanitaire nous a empêchés de fêter en 2020 les 30 ans de notre association créée en 1990, après le succès du symposium de Paris de 1989 organisé pour répondre aux inquiétudes de bon nombre de scientifiques du monde entier, à la suite de la datation du Linceul au carbone 14 qui concluait à un faux du Moyen-Âge !
Notre association a toujours souhaité faire connaître au plus grand nombre les découvertes scientifiques de cet objet le plus étudié au monde.

Le colloque permettra de revenir sur certains aspects à la suite de travaux , en particulier, en ce qui concerne la plaie du côté droit dont nous parlera le professeur Olivier POURRAT, la formation de l’image par le physicien Thierry CASTEX, et certaines périodes de l’histoire du Linceul, avec les interventions de Gian-Maria Zaccone, Directeur du Centre de Sindonologie de Turin, le Centro Internazionale di Studi della Sindone et Jean-Christian PETITFILS, dont l’ouvrage paru l’été dernier rencontre un très grand succès.

Yves SAILLARD, président du Conseil scientifique du CIELT mettra en lumière les contradictions concernant les résultats de la datation au carbone 14, et le secrétaire général du CISS de Turin, Enrico SIMONATO nous interrogera sur cette provocation que serait le Linceul pour les hommes de notre temps.

Le colloque sera suivi d’une soirée-débat. Pourquoi ce format ?

Après les conférences quelque peu magistrales du colloque, nous avons souhaité proposer un format dynamique par la contribution de plusieurs intervenants pour chacune des deux tables rondes. Le public pourra intervenir en posant des questions écrites sur les deux sujets qui seront abordés :

  • Le premier : le CIELT, fils non désiré du carbone 14 ? L’histoire de notre association est en pleine adéquation avec celle du linceul depuis 1988. C’est ce dont les intervenants nous entretiendrons, chacun d’entre eux ayant été acteurs au cours de ces 33 ans de vie du CIELT.
  • Le second : 33 ans d’évidences scientifiques face au mystère du Linceul. Sommes-nous bien confrontés à cela ? Les scientifiques et historiens nous apporteront leur éclairage.
Linceul de Turin 9 mars 2 linceul de turin

Quels sont les enjeux des travaux pluridisciplinaires sur le linceul de Turin ?

Les enjeux restent de toujours plus approfondir les certitudes et mystères que révèlent ce Linceul, à travers l’étude de plus en plus pointue grâce, en grande partie, aux nouvelles technologies scientifiques, par exemple l’étude de l’ADN ou l’étude de l’image, et grâce aussi au nombre croissant des scientifiques et historiens qui s’intéressent à cet objet extraordinaire…

Ce colloque a pour cadre le Centre International d’Études sur le Linceul de Turin (CIELT). Quelle est l’origine de celui-ci ?

En 1988, lorsque le cardinal de Turin, custode du Linceul, annonça que le Saint Suaire était un faux du Moyen-Âge, ce fut un coup de tonnerre et en particulier, parmi les scientifiques qui depuis des décennies étudiaient le linge et le dataient, pour l’immense majorité, du Ier Siècle ap. JC !
Trop d’incohérences entre les différentes études disciplinaires et cette datation furent démontrées au cours du symposium organisé en septembre 1989 à Paris, et il s’avéra, à son issue, qu’on ne pouvait en rester là. Cet événement fondateur engendra dans les premiers mois de 1990 la création du CIELT.

Comment participer à ces événements ?

Il suffit de s’inscrire via le site de notre association https://linceuldeturin.com/ à l’un et/ou l’autre de nos deux temps forts que sont le colloque l’après-midi, de 14 heures à 18 heures, et la soirée-débat, à partir de 19 heures, qui se terminera par un verre amical avec nos intervenants pour fêter notre 33e anniversaire !

Tarif spécial pour ceux qui souhaitent participer à l’ensemble, tarif réduit pour les étudiants, chômeurs et religieux, personne ne peut être empêché de venir en connaître et en savoir plus sur cette pièce de lin, souvent nommée le 5e évangile !

A voir également :

Marguerite Aubry

Marguerite Aubry

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Le génocide vendéen : la preuve par les colonnes infernales

ENTRETIEN | Haut fonctionnaire aux Affaires étrangères, juriste spécialiste de droit pénal international, Jacques Villemain poursuit ses recherches avec, après Vendée 1793-1794 (2017) et Génocide en Vendée (2020), un nouvel ouvrage en deux volumes, Histoire politique des colonnes infernales. Avant et après le 9 Thermidor et Papiers et Rapports. Il y poursuit sa démonstration du caractère génocidaire de ce qui s’est passé dans ce département.

+

Vendée
Culture

L’exposition : Chana Orloff. Sculpter l’époque

Le musée Zadkine (Paris 6) accueille une exposition consacrée à la sculptrice Chana Orloff jusqu'au 31 mars. Cet ancien atelier du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine a été légué par son épouse Valentine Prax, et est devenu un atelier-musée au cœur du quartier artiste de Montparnasse.

+

Chana orloff
CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi