Notre hors-série : Les religieux pendant la Grande Guerre

Publié le 13 Fév 2016
Notre hors-série : Les religieux pendant la Grande Guerre L'Homme Nouveau

En cette année qui marque le centenaire de la bataille de Verdun, nous continuons à approfondir dans notre hors-série Des catholqieus pendant la Grande Guerre la place des catholiques dans les dernières années de ce conflit qui fut aussi une période de sainteté, de prière et de charité active.

La sainteté ? Elle prend par exemple le visage d’une jeune fille, retournée à Dieu en 1897 mais qui est, avec la Vierge Marie, la compagne préférée des « Poilus » vivant quotidiennement dans un univers de boue et de bombes. La présence de Thérèse de Lisieux pendant ces années de guerre s’explique bien sûr par plusieurs considérations historiques. Reste que le rapport à cette petite carmélite qui n’a jamais quitté son couvent est particulièrement émouvant, comme en témoignent les suppliques adressées au pape, les conversions ­qu’elle a suscitées ou l’amitié surnaturelle qu’elle a entretenue avec les soldats engagés au front.

La place du Sacré-Cœur

La prière ? Paradoxalement, la Grande Guerre est aussi celle de la dévotion au Sacré-Cœur, comme le montrent les nombreux drapeaux français frappés de ce symbole et qui sont distribués dans l’ensemble du pays ou comme l’indiquent encore Claire Ferchaud et ses interventions auprès des autorités républicaines. Mais, à l’arrière aussi, le Sacré-Cœur mobilise, comme l’illustrent de manière éminente les objets sortis des mains minutieuses des visitandines.

Les hommes ? Reflet de la miséricorde du Christ et de la charité active de l’Église, les aumôniers, les religieux et les religieuses occupent une place singulière dans l’histoire de ce conflit. Au sortir de la guerre, leur dévouement et leur courage permettront à l’un d’eux, le jésuite Paul Doncœur de proclamer publiquement à la face des autorités de l’État qu’il est dé­sormais hors de question que les religieux soient à nouveau expulsés de leur propre pays.

Loin d’être simplement un moment de commémoration, la Grande Guerre nous rappelle ainsi que Dieu reste présent au cœur même des conflits et que c’est en puisant dans les trésors infinis de son Cœur Sacré que nous pouvons faire face au déferlement du mal.

Voir aussi notre précédent hors-série sur L’Église face à la Guerre.

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureLectures

Le choix de votre quinzaine : Maggie Smith à Lourdes

Recension adultes | Le Club des Miracles raconte le périple jusqu'à Lourdes de quatre irlandaises (dont Maggie Smith), qui aspirent toutes à un miracle. Dans cette page de recension retrouvez aussi des livres de spiritualité, un essai sur Simon Leys, un CD de Lang Lang et quelques autres sélections. Paru dans le n° 1809.

+

Maggie Smith
CultureLectures

Faire découvrir aux enfants sainte Faustine et la Miséricorde Divine

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Le livre Carlo Acutis et les miracles eucharistiques n'est pas une ultime biographie, mais raconte et explique sa grande exposition sur les miracles eucharistiques.Paru dans le n°1809.

+

Carlo Acutis garçon lecture
Culture

L’exposition : Un œil passionné. Douze ans d’acquisitions de Ger Luijten

La Fondation Custodia, un lieu unique dans Paris, un peu confidentiel, où sont présentées des expositions remarquables, rend hommage à son précédent directeur Ger Luijten, disparu prématurément en décembre 2022. Cet homme passionné, érudit et fin connaisseur a toujours cherché à être fidèle à l’esprit du grand collectionneur Frits Lugt (1884-1970) à l’origine de cette Fondation. Pendant douze années il dirigea ce lieu et mena une politique d’acquisition intense. Environ 10 000 œuvres sont entrées dans les collections de ce superbe hôtel particulier. Une sélection de 140 œuvres est proposée au regard du visiteur.

+

Ger Luijten
CultureDoctrine socialeLettre ReconstruirePhilosophie

La Bibliothèque politique et sociale | Aristote : éthique et politique

Reconstruire n°36 | Reconstruire propose une nouvelle rubrique intitulée « La Bibliothèque politique et sociale », pour remplacer les recensions de livre, avec comme premiers titres : l’Éthique à Nicomaque et Les Politiques d'Aristote dans l'édition de Garnier Flammarion. Il existe plusieurs traductions de ces deux ouvrages actuellement sur le marché. Nous recommandons pour notre part la traduction de l’Éthique à Nicomaque de Richard Bodéüs et celle des Politiques par Pierre Pellegrin. Outre le texte d’Aristote, leur intérêt principal réside dans leur exposition de la pensée d’Aristote et de sa compréhension.

+

égalité mythe aristote
CultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion