Nouveaux cardinaux : une majorité stratégique au Sacré Collège ?

Publié le 18 Août 2023
cardinaux

Mgr Christophe Pierre

Le dimanche 9 juillet, le pape François a annoncé qu’il tiendrait le 30 septembre prochain un consistoire pour créer vingt-et-un nouveaux cardinaux. Des nominations qui mêlent promotions attendues, choix significatifs et proches du Souverain Pontife. Le Sacré Collège s’en trouve notablement réformé. Présentation des nouveaux nommés.   Par le consistoire de septembre – le neuvième de son pontificat – le pape François portera à 243 le nombre des membres du Sacré Collège. Parmi les nouveaux promus se trouvent, de façon traditionnelle, trois chefs de dicastère récemment nommés : Mgr Robert Francis Prevost, préfet du Dicastère pour les Évêques depuis avril dernier, Mgr Victor Manuel Fernández, nommé préfet du Dicastère pour la Doctrine de la Foi le 1er juillet dernier, Mgr Claudio Gugerotti, préfet du Dicastère pour les Église orientales depuis janvier 2023. Les archevêques des grandes métropoles sont traditionnellement créés cardinaux dans les mois ou les années qui suivent leur nomination. C’est le cas pour Mgr Cobo Cano, nommé archevêque de Madrid en juin dernier et déjà créé cardinal, et pour Mgr Rueda Aparicio, archevêque de Bogota, en Colombie. Mais on remarque que les archevêques de Milan, de Paris et de Cracovie, une fois encore, ne reçoivent pas la pourpre cardinalice. Traditionnellement aussi, les titulaires de grandes nonciatures sont fréquemment créés cardinaux. C’est le cas, cette fois, du français Mgr Christophe Pierre, nonce apostolique aux États-Unis. Mais le Pape François innove aussi en créant pour la première fois cardinal un nonce apostolique en Italie, le Suisse Mgr Emil Tscherrig. Le Patriarcat de Jérusalem a été rétabli par Pie IX en 1847. Il a juridiction sur les catholiques latins d’Israël, des territoires palestiniens, de Jordanie et de Chypre. Soit quelque 300 000 fidèles, moins de 70 paroisses et un clergé composé de nombreux missionnaires étrangers. Pour la première fois depuis le rétablissement du Patriarcat, son titulaire, le franciscain italien Pierbattista Pizzaballa, est créé cardinal. C’est de la part du pape la volonté de donner un cardinal à la Terre Sainte et aussi une marque de son attention pour cette région du monde si sensible. On peut en dire autant de la nomination de Mgr Chow Sau-yan, jésuite, évêque de Hong Kong, mégapole marquée ces dernières années par une répression des autorités chinoises après une contestation pacifique massive. Hong Kong présentera désormais cette particularité d’être le seul diocèse au monde à compter trois cardinaux, avec deux évêques émérites, NNSS Zen et Tong Hon,…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Yves Chiron

Ce contenu pourrait vous intéresser

Eglise

Mobilisation à Quimper : les fidèles attendent que la porte de l’évêque s’ouvre

Ce dimanche 16 juin, 350 catholiques fidèles au rite tridentin ont manifesté dans les rues de Quimper. Arborant des drapeaux bretons, des bannières, et entonnant des cantiques traditionnels accompagnés de sonneurs, ils se sont rassemblés à 15 h sur le parvis de la cathédrale Saint-Corentin. Cette manifestation visait à protester contre les décisions de Monseigneur Dognin, évêque de Quimper et Léon, prises le 19 mai, qui affectent les fidèles du diocèse attachés à la liturgie traditionnelle, notamment l'expulsion des prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre. 

+

Capture decran 2024 06 17 153242 quimper
EglisePhilosophie

La vérité des paraboles ?

C'est logique ! de Bruno Couillaud | Nos politiques, journalistes et maîtres à penser du moment maîtrisent l’art de la communication, bien souvent pour répandre une idéologie ou travestir la vérité. Le Christ, lui, usait de courtes histoires, paraboles simples et tirées de la vie quotidienne pour que ses auditeurs se rapprochent du Royaume des Cieux. Mais pour quelles raisons ?

+

paraboles