Pier Giorgio Frassati, premier de cordée

Publié le 18 Mar 2024
Pier Giorgio Frassati

Dans leur pédagogie, les responsables du collège-lycée Bienheureux-Frassati souhaitent aider les élèves à se rapprocher du bon Dieu. ©

Établissement scolaire installé dans les Vosges, le collège-lycée Bienheureux-Frassati entend mettre à l’honneur son protecteur du ciel. En avril, il consacrera une journée à ce jeune Italien, proposant la vénération de l’une de ses reliques aux élèves. Mais pourquoi le donner en exemple à de jeunes garçons ? Entretien avec Aymeric Tonnerieux, chef d’établissement.

 

Le 4 avril prochain, vous proposez un après-midi de vénération d’une relique de Pier Giorgio Frassati. Pour quelles raisons organisez-vous cet événement ?  

Pier Giorgio Frassati est né le 6 avril 1901. C’est en raison de cette date que nous avons décidé d’organiser ces vénérations à ce moment-là. Cependant, le 6 avril tombe un samedi cette année. Nous avons donc déplacé les vénérations au jeudi précédent afin que les pensionnaires puissent être présents. La raison principale qui m’a poussé à demander une relique à la nièce de notre saint patron a été le désir de renouveler le culte à Pier Giorgio Frassati. Dans notre établissement, placé sous son patronage, nous le prions tous les matins et tous les soirs. Les élèves ont son portrait sur leur uniforme. Mais ils ne savent pas vraiment qui il est, quel jeune il a été dans sa vie. C’est pourquoi je souhaitais leur faire connaître le saint patron de leur école.  

Pourquoi vouloir faire connaître Pier Giorgio à travers une relique ? 

L’adolescent est une personne qui a besoin d’être responsabilisée, aimée et de grandir. Dans notre pédagogie, nous souhaitons en particulier aider chaque élève à se rapprocher du bon Dieu. C’est pourquoi nous proposons notamment la messe quotidienne. Pour moi, la plus belle prière est l’oraison. Mais elle n’est pas évidente à mettre en place, spécialement pour un adolescent. C’est pourquoi nous souhaitons leur montrer les différentes manières de prier, pour les rapprocher progressivement de ce cœur-à-cœur avec Dieu qu’est l’oraison. Lors de retraites spirituelles, je souhaite leur expliquer que l’on peut se rapprocher de Dieu par des lectures, des films, des chapelets… Cette vénération est pour moi une autre manière de prier, avec ces moyens plus concrets que sont les reliques.  

Comment se déroulera l’événement ? 

Nous aurons l’honneur d’accueillir l’administrateur diocésain qui a été nommé depuis la mort de notre regretté évêque en septembre dernier. Il prêchera lors de la messe solennelle. L’après-midi se décomposera en trois parties. Tout d’abord, une conférence commencera à 16…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Aymeric Rabany

Ce contenu pourrait vous intéresser

EgliseSpiritualité

Lourdes : se plonger dans l’eau vivifiante

Les piscines de Lourdes, dont l'accès avait été interdit au temps du COVID, vont enfin ré-ouvrir, après que les autorités du sanctuaire en ont profité pour en rénover l'accès et l'utilisation. Voilà qui offre l'occasion d'inviter les pèlerins à entrer dans une riche symbolique qui s'inscrit dans la révélation biblique et le quotidien de la vie chrétienne.

+

lourdes eau
SociétéEglise de France

Pandémie : un avant-goût de la restriction des libertés fondamentales ?

Entretien | Le colloque « Pandémie, Droit et Cultes » s’est tenu à Paris en mars 2022. Ses actes rappellent qu’entre 2020 et 2022, les prérogatives de l’État ont été augmentées de manière extraordinaire au détriment des libertés essentielles, dans un renversement complet de la hiérarchie des biens. Une situation dangereuse qui pourrait bien se reproduire sous des prétextes variés. Entretien avec Guillaume Drago, co-organisateur du colloque et professeur de droit public à l’université de Paris-Panthéon-Assas.

+

pandémie liberté de culte
A la uneSociétéBioéthique

Fraternité et euthanasie : un débat sciemment faussé

Faisant droit aux revendications anciennes et répétées de certaines associations, le président Macron vient d’annoncer une loi sur l’euthanasie. Mais en usant d’un registre lexical détourné qui évoque l'« aide à mourir », l’autonomie de l’individu, les « conditions strictes » et la « fraternité »... Toutes expressions trahissent le sophisme, l’influence des officines francs-maçonnes, la solution miraculeuse aux déficits et surtout la crainte d’un vrai débat.

+

fraternité euthanasie
ChroniquesSpiritualité

Les larmes de saint Pierre

Commentaire homélie du Pape | Pendant la messe chrismale du Jeudi Saint, le Pape a prononcé son homélie sur les différents échanges de regards de l'évangile, entre Jésus et les Juifs dans la Synagogue puis entre Jésus et Pierre. C'est par ce regard que Pierre comprend sa trahison.

+

Pierre
SociétéBioéthique

50 ans de résistance à l’avortement (3/3) : Combat contre l’avortement et transition postdémocratique

Question disputée | Combattre à temps et à contretemps en faveur de la vie humaine, de sa conception à sa mort naturelle, est une urgence née des lois mortifères mises en place par un système politique qui, loin d'être neutre, a rompu dès ses origines avec les exigences de la loi naturelle. Dès lors, n'est-il pas nécessaire de finaliser ce combat particulier en l'insérant dans une perspective plus large ?

+

AdobeStock 417378513 avortement