Pier Giorgio Frassati, premier de cordée

Publié le 18 Mar 2024
Pier Giorgio Frassati

Dans leur pédagogie, les responsables du collège-lycée Bienheureux-Frassati souhaitent aider les élèves à se rapprocher du bon Dieu. ©

Établissement scolaire installé dans les Vosges, le collège-lycée Bienheureux-Frassati entend mettre à l’honneur son protecteur du ciel. En avril, il consacrera une journée à ce jeune Italien, proposant la vénération de l’une de ses reliques aux élèves. Mais pourquoi le donner en exemple à de jeunes garçons ? Entretien avec Aymeric Tonnerieux, chef d’établissement.

 

Le 4 avril prochain, vous proposez un après-midi de vénération d’une relique de Pier Giorgio Frassati. Pour quelles raisons organisez-vous cet événement ?  

Pier Giorgio Frassati est né le 6 avril 1901. C’est en raison de cette date que nous avons décidé d’organiser ces vénérations à ce moment-là. Cependant, le 6 avril tombe un samedi cette année. Nous avons donc déplacé les vénérations au jeudi précédent afin que les pensionnaires puissent être présents. La raison principale qui m’a poussé à demander une relique à la nièce de notre saint patron a été le désir de renouveler le culte à Pier Giorgio Frassati. Dans notre établissement, placé sous son patronage, nous le prions tous les matins et tous les soirs. Les élèves ont son portrait sur leur uniforme. Mais ils ne savent pas vraiment qui il est, quel jeune il a été dans sa vie. C’est pourquoi je souhaitais leur faire connaître le saint patron de leur école.  

Pourquoi vouloir faire connaître Pier Giorgio à travers une relique ? 

L’adolescent est une personne qui a besoin d’être responsabilisée, aimée et de grandir. Dans notre pédagogie, nous souhaitons en particulier aider chaque élève à se rapprocher du bon Dieu. C’est pourquoi nous proposons notamment la messe quotidienne. Pour moi, la plus belle prière est l’oraison. Mais elle n’est pas évidente à mettre en place, spécialement pour un adolescent. C’est pourquoi nous souhaitons leur montrer les différentes manières de prier, pour les rapprocher progressivement de ce cœur-à-cœur avec Dieu qu’est l’oraison. Lors de retraites spirituelles, je souhaite leur expliquer que l’on peut se rapprocher de Dieu par des lectures, des films, des chapelets… Cette vénération est pour moi une autre manière de prier, avec ces moyens plus concrets que sont les reliques.  

Comment se déroulera l’événement ? 

Nous aurons l’honneur d’accueillir l’administrateur diocésain qui a été nommé depuis la mort de notre regretté évêque en septembre dernier. Il prêchera lors de la messe solennelle. L’après-midi se décomposera en trois parties. Tout d’abord, une conférence commencera à 16…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Aymeric Rabany

Ce contenu pourrait vous intéresser

Société

La prévention comme moyen prioritaire de la lutte contre le trafic de drogues

Parole du Pape | À l’occasion de la Journée internationale contre l’abus et le trafic de la drogue, le 26 juin dernier, lors de sa dernière audience générale, le Pape a interrompu son cycle de catéchèses sur l’Esprit et l’Épouse, pour se pencher sur ce fléau de plus en plus répandu, propagé pour des intérêts qui ne tiennent aucun compte des tragédies qu’elle crée chez tant de personnes sans expérience et dans tant de familles.

+

Pape François drogue