Précisions de Mgr Bonfils

Publié le 16 Mar 2012
Précisions de Mgr Bonfils L'Homme Nouveau

Le 11 mars dernier, Mgr Jean Bonfils, administrateur apostolique du diocèse d’Ajaccio, donnait le sacrement de confirmation à 19 jeunes de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie  X, un geste fort qui a suscité de nombreuses réactions. Fort de notre ligne qui consiste à prendre du recul sans tomber dans le piège de l’immédiateté, j’ai demandé à Adélaïde Pouchol de s’entretenir avec Mgr Bonfils. Serein et loin de toute agitation médiatique, celui-ci a bien voulu répondre à nos questions. Il confirme ici ce qu’il a déjà déclaré lors d’autres interventions, tout en apportant certaines précisions et notamment le bon accueil que son geste a suscité parmi les fidèles de son diocèse qui ne sont pas attachés à la Fraternité Saint-Pie X. Preuve que la « base », toutes tendances confondues, est mûre pour la réconciliation et l’unité des catholiques. Et c’est bien ce que désire Benoît XVI. (Philippe Maxence).

Est-ce l’abbé Mercury, aumônier de la chapelle de la Fraternité Saint-Pie X dans laquelle vous avez célébré les confirmations le 11 mars dernier, qui vous a demandé de venir ?

Ce prêtre, avec qui j’étais déjà en relation par ailleurs, m’avait dit que des jeunes de sa paroisse attendaient d’être confirmés et que Mgr Fellay, supérieur de la Fraternité Saint-Pie X, devait venir en mai pour célébrer ces confirmations. Je lui ai répondu que, étant l’évêque du lieu, je préférais que Mgr Fellay ne vienne pas et que je pouvais, puisqu’après tout c’est mon rôle comme ordinaire du lieu, célébrer moi-même ces confirmations dans le rite Saint Pie V.

Est-ce la première fois que vous célébriez dans ce rite ?

C’est la première fois que je le célébrais depuis longtemps mais j’ai été ordonné il y a 54 ans ! Je l’ai donc célébré pendant 15 ans, au début de mon ministère.

Comment avez-vous été accueilli par les paroissiens ?

Les parents des confirmands étaient d’accord, c’est d’ailleurs pour ça que je suis venu. Seules deux familles, des habitués de la chapelle, ne sont pas venues ce jour-là parce que c’est moi qui célébrais. Mais cela s’est très bien passé, après la messe nous avons partagé un repas tous ensemble.

Aviez-vous parlé avec Rome avant de célébrer ces confirmations ?

J’en ai parlé avec un cardinal membre de la Commission Ecclesia Dei

 qui m’a conseillé de le faire, étant donné l’état du dialogue – si dialogue il y a ! –

avec la Fraternité Saint-Pie X.

Quelles ont été les réactions des autres évêques de France ?

Ils ne m’ont rien dit. En revanche, j’ai eu plusieurs lettres de remerciement de fidèles de mon diocèse, des catholiques qui ne font pourtant pas partie de la Fraternité Saint-Pie X, pour me remercier de cet acte que j’avais posé.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis
EgliseLiturgie

La Pause liturgique : Gloria 6, Rex Génitor, (Mémoires des Saints)

Ce Glória est daté du Xe siècle, et il est utilisé, comme le précédent, pour les fêtes des Saints. Les sources manuscrites de ce Glória, assez peu nombreuses, sont toutes françaises, ce qui semble indiquer son lieu d’origine et de composition. Il emprunte sa mélodie au 8e mode, mais il est tout différent du précédent : tandis que le Glória 5 s’envole à chaque verset vers les hauteurs de la quinte du mode authente, celui-ci se cantonne pour l’essentiel à l’intérieur d’une tierce très modeste, Sol-Si. Bien sûr, il se déploie à l’aigu de temps en temps, mais il est beaucoup plus horizontal que son voisin.

+

gloria grégorien
Eglise

La réparation comme démarche spirituelle

Commentaire du Pape | À l'occasion du 350e anniversaire des apparitions du Sacré Cœur de Paray-le-Monial, le Pape a prononcé quelques mots lors du colloque « Réparer l’irréparable », organisé le 4 mai dernier au Vatican. 

+

réparation France sacré cœur roi