Prier pour sa famille est un service d’amour

Publié le 01 Août 2023
prier

Jean-Luc Moens a été le modérateur de CHARIS, le service international pour le Renouveau charismatique, de 2018 à 2021. Membre de la Communauté de l’Emmanuel, il est aussi père de sept enfants. En 2023, il publie un ouvrage de prières intitulé Neuvaine et Prières pour ma famille aux éditions de l’Emmanuel. Jean-Luc Moens est familier de l’exercice. Il a déjà publié un recueil de neuvaines à la Sainte Vierge, au Sacré-Cœur, à l’Esprit-Saint.

Jean-Luc Moens accorde une grande importance à la famille et aux relations familiales. Il a d’ailleurs écrit un ouvrage sur la paternité intitulé Nous, Pères, qui sommes sur terre (Artège) dans lequel il raconte le combat de sa fille, mère de famille devenant hémiplégique et perdant la garde de ses enfants. Il considère la famille comme « un bien très précieux », le lieu où le Christ a voulu que l’on s’insère dans la vie terrestre.

Prier pour sa famille revêt une importance capitale, car « notre famille subsistera aussi au Ciel ». Prier pour les défunts et prier pour les vivants, voilà ce que propose ce court livre. La famille a été voulu par Dieu et nous devons la nourrir par la prière explique l’auteur. « Si nous sommes destinés à l’Eternité, nos liens familiaux aussi ». Jean-Luc Moens nous propose donc neuf jours pour sanctifier notre famille.

L’ouvrage se veut très pratique. La première partie du livre est consacrée à la neuvaine pour aboutir à une consécration à la Sainte Famille. Chaque jour est consacrée à des membres particuliers de la famille (les défunts, les malades…) ou pour demander des grâces particulières (la paix et l’unité, la guérison de blessures familiales…).

La prière du jour débute avec un extrait tiré de la Bible suivie d’un texte en lien avec la thématique du jour pour s’achever avec un chant que les lecteurs peuvent écouter en scannant un QR Code. Après la neuvaine, suit une compilation de prières pouvant être adressée à la Sainte Famille et des prières pour diverses situations mélangeant des textes traditionnels du pape Léon XIII, saint Jean-Paul II ou saint Louis-Marie Grignon de Montfort avec des extraits tirés de sources plus contemporaines comme Aleteia avec Mathilde de Robien ou du site Egliseinfo.be. Enfin, l’ouvrage s’achève avec un appel à l’action avec une série de propositions concrètes « pour aller vers Dieu en famille ».

 

 Jean-Luc Moens, Neuvaine et prière pour ma famille, Editions de l’Emmanuel, 10 mai 2023.

Domitille de Brü

Ce contenu pourrait vous intéresser

ChroniquesEgliseLiturgie

La Pause liturgique : Sanctus 5, Messe Magnæ Deus potentiæ (Mémoires des Saints)

Ce Sanctus du 4e mode a quelque chose de mystique et de majestueux, dans sa simplicité. Il alterne heureusement les formules neumatiques et les passages syllabiques, les progressions par degrés conjoints et les intervalles de tierce, de quarte ou même de quinte, les élans vers l’aigu et les détentes vers le grave. Ce Sanctus a la particularité de n’être représenté que par une seule source manuscrite, allemande, datée de la toute fin du XIIe siècle.

+

sanctus
A la uneEgliseLiturgie

Confirmation : La chrismation chez les Orientaux (3/3)

Dossier : « Quelle place faut-il donner à la confirmation ? » 3/3 | Le sacrement de confirmation est conféré d’une façon bien différente dans les rites orientaux où il est n’est pas séparé du baptême. La cérémonie, proche de ce qui se faisait en Occident aux premiers siècles, revêt donc une forme spécifique et est accompagnée de prières faisant abondamment référence au baptême du Christ.

+

chrismation confirmation
A la uneEgliseMagistère

Valeur et âge de la confirmation, des pratiques à mettre en question (1/3)

Dossier « Quelle place faut-il donner à la confirmation ? » 1/3 | Auteur de "La Confirmation à sa juste place" (Artège), l’abbé François Dedieu estime qu’il est nécessaire de revenir à la pratique ancienne de conférer ce sacrement avant la première communion. Il détaille ici les raisons et les objectifs de cette pratique, déjà mise en œuvre dans sa paroisse. Entretien avec l’abbé François Dedieu, curé de la paroisse Saint-Urbain-Sainte-Marie (La Garenne-Colombes). 

+

La confirmation à sa juste place