Quitter le Paris pascalien pour un retour aux sources clermontoises

Publié le 21 Mai 2023
Pascal

CC BY-SA 3.0, Hamelin de Guettelet

L’Auvergne, et plus particulièrement Clermont-Ferrand, où naît Blaise Pascal en 1623, a gardé précieusement tout ce qui pourrait aider à mieux comprendre le grand penseur. Excursion parmi les souvenirs que conserve de lui la ville avec Cécile Dupré, directrice des Musées et du Patrimoine de Clermont Auvergne Métropole.    Nous fêtons en 2023 le quadricentenaire de la naissance de Blaise Pascal à Clermont. Quelles sont ses origines familiales clermontoises ? Cécile Dupré : Blaise Pascal naît à Clermont le 19 juin 1623 dans une maison autrefois située sur l’actuelle place Edmond-Lemaigre, au pied de la cathédrale. Cette maison a malheureusement été détruite lors de la construction du perron de la cathédrale dans les années 1900. Une inscription au sol de la place indique cependant l’emplacement de la maison natale du philosophe. Sa famille était originaire d’Auvergne : son père, Étienne Pascal était conseiller et élu pour le roi en l’élection de Clermont, il siégeait au tribunal de la ville. Dans la rue des Gras on peut apercevoir, enchâssé dans un mur de façade, un linteau sculpté représentant une scène de l’Évangile, celle du lavement des pieds provenant de l’église Saint-Pierre où Pascal est baptisé le 27 juin 1623. Détruite en 1796, l’église était située à l’emplacement de la halle Saint-Pierre. La ville conserve cependant encore dans ses archives le registre des actes de baptême de la paroisse où figure la mention de celui de Pascal. Pascal est non seulement né à Clermont, mais il y a fait plusieurs séjours par la suite, notamment au château de Bien-Assis qui appartenait à sa sœur Gilberte et son beau-frère Florin Périer. Que sait-on de ses visites à sa famille et sur ce lieu ? Pascal, avant le château de Bien-Assis, revient séjourner à Clermont avec sa famille, son père et sa sœur cadette Jacqueline, dans la maison de sa sœur aînée Gilberte sur la butte de Clermont en 1649 et 1650, au moment où la Fronde fait rage à Paris. Gilberte a en effet épousé en 1641 son cousin Florin Périer, conseiller en la cour des aides de Clermont. La correspondance échangée entre les enfants Pascal révèle une famille unie par une profonde affection. Leur père décide de s’occuper seul de l’éducation de ses trois enfants, sans nul doute soudés par la mort de leur mère très jeune – Blaise n’a alors que 3 ans –, et leur prodigue un enseignement très riche.…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Propos recueillis par Mathilde Tollet

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création