Toussaint (3/3) : Comment aider nos enfants à devenir des saints ?

Publié le 02 Nov 2023
sainteté enfants

"Laissez venir à moi les petits enfants" par Juliaan de Vriendt (1842-1935), musée royal des Beaux-Arts d'Anvers.

Naturellement confiants, encore simples et humbles, les enfants comprennent très facilement les réalités surnaturelles et sont très jeunes capables d’aimer Dieu avec ardeur. C’est donc un devoir que de leur montrer les vérités de la foi et de laisser l’Amour divin agir en eux à travers les sacrements aussitôt que possible.

  Il n’y a pas d’âge pour devenir saint. En soi, rien de plus simple que de voler dans les voies de la perfection et d’atteindre Dieu : « il suffit » de le laisser faire. La simplicité, c’est le point commun entre un enfant et Dieu.  Prenons l’exemple de la confiance : sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus disait que c’était la meilleure des façons d’arriver à l’amour de Dieu. La vie apprend assez naturellement aux adultes à se méfier. Et c’est nécessaire : la naïveté peut entraîner de graves imprudences. Mais la conséquence pour la vie spirituelle est de ne pas arriver à faire confiance totalement, à avoir une foi absolue, à s’abandonner sans crainte entre les bras de celui qui nous aime et nous protège.   

Confiance et paix

Un enfant connaît cela : nous en avons l’expérience lorsqu’il se blottit dans les bras de son père et de sa mère où sa confiance et sa sécurité sont totales, et où il s’endort dans la paix.  De même qu’un enfant adhère sans difficulté aux plus grands mystères de la foi (pourquoi douter de Dieu puisqu’il sait tout et qu’il nous aime ?), de même il peut dès le plus jeune âge avancer avec une facilité déconcertante dans la confiance et l’amour de Dieu, et parvenir à une sainteté véritable. Et les rouages tout neufs de son cœur ne sont pas encore rouillés par les mauvaises habitudes.  L’erreur de beaucoup de parents est de penser qu’il faut attendre l’âge de raison pour parler de Dieu à ses enfants et leur apprendre à prier. Alors que chez les enfants l’âge de l’amour arrive bien plus tôt et que, même inconsciemment, leur âme a « soif de Dieu », puisqu’elle est faite pour lui.   Une belle expérience paroissiale est celle des enfants adorateurs, sorte d’initiation à la prière par l’adoration guidée du Saint Sacrement : à l’âge de 4 ans, beaucoup d’enfants, inconstants et agités comme tous les enfants, sont capables…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Chanoine François de Beaurepaire +

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis
EgliseLiturgie

La Pause liturgique : Gloria 6, Rex Génitor, (Mémoires des Saints)

Ce Glória est daté du Xe siècle, et il est utilisé, comme le précédent, pour les fêtes des Saints. Les sources manuscrites de ce Glória, assez peu nombreuses, sont toutes françaises, ce qui semble indiquer son lieu d’origine et de composition. Il emprunte sa mélodie au 8e mode, mais il est tout différent du précédent : tandis que le Glória 5 s’envole à chaque verset vers les hauteurs de la quinte du mode authente, celui-ci se cantonne pour l’essentiel à l’intérieur d’une tierce très modeste, Sol-Si. Bien sûr, il se déploie à l’aigu de temps en temps, mais il est beaucoup plus horizontal que son voisin.

+

gloria grégorien
Eglise

La réparation comme démarche spirituelle

Commentaire du Pape | À l'occasion du 350e anniversaire des apparitions du Sacré Cœur de Paray-le-Monial, le Pape a prononcé quelques mots lors du colloque « Réparer l’irréparable », organisé le 4 mai dernier au Vatican. 

+

réparation France sacré cœur roi