Chapelet des Enfants : une après-midi festive en l’honneur de la Sainte Vierge

Chapelet des Enfants : une après-midi festive en l’honneur de la Sainte Vierge L'Homme Nouveau

Le 8 octobre prochain aura lieu le 39ème Chapelet des Enfants. Francine Bay donne rendez-vous à tous les enfants à 14h à Maisons-Laffitte pour une après-midi festive en l’honneur de la Sainte Vierge.

Le Chapelet des Enfants existe depuis bientôt 40 ans. Dans quelles circonstances est née cette initiative ?

Nous avons commencé en 1983. J’étais jeune mère de famille. Une amie m’ayant confié une statue pèlerine de Notre Dame de Fatima, nous avons invité des enfants pour la prier : une douzaine sont venus. Puis l’idée a germé de recommencer l’année suivante, et c’est ainsi que, petit à petit, le Chapelet des Enfants avait lieu d’année en année aux alentours du 7 octobre, fête de Notre Dame du Rosaire : 25 enfants sont venus la deuxième année, 50 la troisième… jusqu’à atteindre une fois un peu plus de 300 enfants ! Maintenant, avec la multiplication des pèlerinages divers et des fêtes d’écoles, nous sommes plutôt en moyenne autour de 150 enfants environ, avec toujours de nouvelles familles, et même maintenant la deuxième génération !
Mais, en dépit des apparences, les débuts ne furent pas très faciles car à cette époque cette prière était très critiquée, considérée vraiment comme « ringarde » et même contraire à la formation des enfants ! C’est la raison pour laquelle nous l’avons organisée chez nous. Et finalement c’est sans doute là une des causes de son succès, car ce Chapelet des Enfants prend vraiment maintenant la forme d’une fête familiale en l’honneur de la Sainte Vierge, un peu comme un goûter d’anniversaire spirituel ! De surcroît, nous voyons parfois arriver des enfants visiblement peu habitués à la prière, attirés sans doute par cette atmosphère familiale, et qui peut-être ne viendraient pas si cela avait lieu dans une église…

Ce chapelet a reçu la bénédiction apostolique des trois derniers papes…

En effet, il se trouve que nous sommes allés à Rome en famille en 1988, décrétée « année mariale » par le pape Jean Paul II, auquel nous étions très attachés pour diverses raisons.  Nous avons d’ailleurs eu la grâce d’être invités à sa messe privée. En revenant quelques jours plus tard au Vatican pour en chercher les photos, nous avons vu qu’il était également possible de demander la bénédiction du Saint Père sur un beau parchemin ; et c’est tout naturellement que nous avons précisé alors que cette bénédiction pour notre famille le soit « à l’occasion du Chapelet des Enfants organisé chaque année ». De surcroît, cette bénédiction, outre – et sans doute plutôt en raison de – sa puissance spirituelle, nous a épargné définitivement par la suite les critiques à l’encontre de cette prière du Chapelet. Ensuite, dès l’élection des deux papes suivants, nous avons sollicité et obtenu facilement la même bénédiction, donc du pape Benoît XVI et du pape François.

Votre prochain chapelet a lieu le 8 octobre. Quel sera le programme ?

Le programme est le même chaque année. Les enfants arrivent dès 14 h ; depuis la rue, diverses banderoles et bannières, ballons bleus et blancs, chants en l’honneur de la Sainte Vierge résonnant dans le jardin leur indiquent le lieu du rendez-vous ! Ils s’installent tous par terre dans le salon où mon mari leur fait répéter les chants qui serviront pour la procession. Nous leur distribuons un chapelet fluorescent, un petit carnet avec des dessins sur le Chapelet (mystères joyeux) une feuille de chants et un petit drapeau blanc et bleu.

Vers 14h30, lorsque tous les enfants sont arrivés, la statue de Notre Dame de Fatima descend solennellement l’escalier, portée par des enfants, pour être posée sur la cheminée, au milieu des fleurs et des cierges, au son du Totus Tuus de Marco Frisina.

Ensuite, je raconte rapidement aux enfants l’apparition de Fatima. Cette année, j’insisterai sur un fait particulier : la Sainte Vierge avait dit à Jacinta que c’est à son Cœur immaculé que Dieu avait confié la Paix, et que c’est donc à Elle qu’il fallait la demander. En conséquence, nous prierons particulièrement pour la paix en Ukraine, ce qui correspond aux intentions du Saint Père, thème de notre chapelet.

Les enfants connaissent-ils le chapelet ?

Pas tous, ou pas toujours très bien, et je commence donc comme s’ils ne savaient rien. Je leur dis que le chapelet est la prière préférée de la Sainte Vierge, qu’elle l’a demandée à chaque apparition à Fatima, et même ailleurs, et qu’on peut par elle obtenir beaucoup de grâces (qui sont comme des cadeaux du Ciel pour nous aider à devenir des saints). Il ne faut donc pas hésiter à se saisir de son chapelet tous les jours !

Puis nous commençons à regarder le petit carnet qui donne un « plan » du chapelet, et lisons le « Je crois en Dieu ». Ensuite, j’introduis chaque mystère par quelques mots, tandis qu’apparaissent sur un grand écran quelques scènes du film « Jésus de Nazareth » de Zeffirelli ; maintenant, nous ne sommes plus à Maisons-Laffitte, mais nous disons nos dizaines (garçons et filles en alternance) dans la maison de Marie à Nazareth, ou dans celle d’Elisabeth sa cousine, ou dans la grotte de Bethléem… Lors de ce troisième mystère, on entend même les clochettes des moutons et le Gloria des anges ! Et pour la cinquième dizaine, les enfants répondent au pape Jean-Paul II, dont nous passons l’enregistrement d’un chapelet en français.

A la fin du chapelet, a lieu la joyeuse procession de la statue dans le jardin, avec de très nombreuses bannières et une petite halte autour d’un reposoir où nous lisons la prière de consécration à la Sainte Vierge de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort.

Puis vient l’heure du grand goûter, qui a lieu en même temps que le jeu-concours marial.

En quoi consiste-t-il ?

Les parents présents se répartissent dans le jardin et accueillent individuellement les enfants auxquels ils posent de courtes questions adaptées à leur âge. Lorsque les enfants ont quatre bonnes réponses, ils gagnent chacun un petit sac contenant une jolie icône, un cierge décoré, des images à colorier et autres petits trésors qu’ils découvrent en finissant leur goûter…

Enfin, lorsque le concours est terminé, a lieu la projection d’un film. Cette année, cela en sera un très beau sur l’apparition de Pontmain, tandis que les plus petits iront à l’étage regarder un dessin animé religieux. Vers 18h-18h30, les parents viennent chercher leurs enfants, tout joyeux et très fiers de raconter tout ce qu’ils ont fait au cours de ce grand rendez-vous avec la Sainte Vierge !

Pour terminer, pourquoi est-il important que les enfants prient le chapelet ?

C’est incommensurable et cela, évidemment, nous dépasse complètement ! Mais il est certain que la prière de tous ces petits enfants a beaucoup de poids sur le cœur de la Sainte Vierge. Faire prier les enfants, c’est peut-être là la solution cachée à beaucoup de nos problèmes…N’oublions pas que presque tous les bénéficiaires des apparitions de la Sainte Vierge étaient des enfants.

 Le 8 octobre, Elle sera là, c’est certain, avec sa multitude d’anges !

RDV au 2 rue de la maison neuve, 78 600 Maisons-Laffitte. Pour plus d’informations, contacter Francine Bay au 06 79 30 13 98 ou à l’adresse bayjf@orange.fr

Ce contenu pourrait vous intéresser

EgliseAssemblée plénière novembre 2022

Juger un évêque ?

Les révélations faites à Lourdes pendant la dernière assemblée générale de la conférence des évêques de France ont mis en lumière le flou qui entoure la procédure à suivre pour le jugement d’un évêque impliqué dans une affaire d’abus sexuel. Éclairage d'un canoniste émérite sur une situation complexe.

+

ready g6cd488ac9 1920 1 évêque