Exposition : Les Tudors

Publié le 04 Mai 2015
Exposition : Les Tudors L'Homme Nouveau

La dynastie des Tudors qui régna sur l’Angleterre entre 1485 et 1603, a laissé dans l’imaginaire commun le souvenir de vies autoritaires et sanguinaires. À Paris, une exposition inédite au Musée du Luxembourg les présente.

S’ouvrant par l’évocation de deux films retraçant la vie romancée d’Élisabeth Ire (l’un ancien, avec Sarah Bernardt, l’autre récent, avec Cate Blanchett), on entre immédiatement dans cette ambiance de fascination-rejet qu’ont laissé derrière eux ces personnages. Mais plus près de la réalité historique, elle les dévoile par de beaux portraits, utilisés pour montrer leur pouvoir et leur puissance, mais aussi, parfois, pour révéler leur visage à leur éventuel futur conjoint.

Des œuvres diverses

Ainsi sont donnés à voir Henri VII qui fonda la lignée en mettant fin à la guerre des deux roses ; Henri VIII montré dans toute sa puissance par un imposant portrait de face en pied d’après Holbein ; Édouard VI, l’enfant roi ; Marie Ire surnommée la reine sanglante ; Élisabeth Ire dite la reine vierge, au visage sans âge et parée de vêtements d’une richesse inouïe admirablement peints. S’y ajoutent des figures de femmes dont celle, émouvante par sa tristesse, de Marie, sœur d’Henri VIII, mariée à 18 ans au roi de France Louis XII. Divers objets ponctuent le parcours : la luxueuse Chape de Stonyhurst portée par Henri VIII lors de sa rencontre avec François Ier, son armure, son surprenant rosaire, des miniatures, des sceaux, des parchemins, des bijoux… L’exposition se conclut par la présentation d’esquisses et de maquettes de décors et de costumes d’opéra ou de théâtre, montrant combien les Tudors ont marqué les esprits en France au XIXe siècle.

Musée du Luxembourg, 19, rue de Vaugirard, Paris VIe. Tél. : 01 40 13 62 00. Ouvert tous les jours de 10 h à 19 h, nocturne le lundi jusqu’à 22 h. Jusqu’au 19 juillet. 

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi
Culture

Figurer Jeanne d’Arc à Orléans

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), nous donnons la parole à Bénédicte Baranger, présidente du comité Jeanne d'Arc d'Orléans, et ancienne Jeanne 1975. Elle nous raconte le rôle de la Jeanne et l'importance de cette figuration pour le public et la jeune fille désignée. La Jeanne 2024 sera présentée le 12 février prochain.

+

jeanne d'arc
CultureSociété

Jeanne d’Arc et les jeux vidéos

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), voici une revue des divers jeux vidéos existants autour du personnage de Jeanne d'Arc. Dans la plupart de ces jeux, Jeanne est présentée plus comme chef de combat que comme sainte, et le contexte y est violent.

+

jeanne d'arc jeux vidéo