Fiducia supplicans : un archevêque interdit aux prêtres de « procéder à toute forme de bénédiction » des couples de même sexe

Publié le 20 Déc 2023
liberté religieuse jubilé bulle
Suite à la déclaration doctrinale du dicastère pour la Doctrine de la foi, Fiducia supplicans, offrant la possibilité de bénir les couples en situation irrégulière ou formés par des personnes de même sexe, Mgr Tomash Peta et Mgr Athanasius Schneider ont affirmé publiquement leur opposition auprès de leurs fidèles.

 

Mgr Tomash Peta, archevêque métropolitain de l’archidiocèse de Sainte-Marie à Astana (Kazakhstan), a averti ses fidèles suite à la déclaration doctrinale publiée par le Vatican en début de semaine. Il interdit fermement aux prêtres et aux fidèles d’accepter ou d’accomplir toute forme de bénédiction des couples en situation irrégulière ou formés par des personnes de même sexe. 

Dans une déclaration datée du 19 décembre et envoyée à tous les prêtres et paroisses de son archidiocèse, l’archevêque Tomash Peta, accompagné de l’évêque auxiliaire Athanasius Schneider, énonce clairement que la nouvelle déclaration, Fiducia supplicans, est une « grande tromperie », et que ses propositions de bénédictions pour les couples de même sexe « contredisent directement et sérieusement la Révélation divine et la doctrine et la pratique bimillénaires ininterrompues de l’Église catholique ».  

Parmi les premières réactions, la Conférence épiscopale malawite a également publié hier un communiqué indiquant que pour des « raisons pastorales » et « éviter de créer la confusion auprès des fidèles », « les bénédictions de toute sorte et pour les unions de personnes de même sexe de toute sorte » n’étaient pas permises au Malawi.

 

Voici ci-dessous la traduction officielle française, du russe, de la déclaration signée par Mgr Tomash Peta et Mgr Athanasius Schneider. 

 

Déclaration de l’archidiocèse de Sainte-Marie à Astana 
sur la Déclaration « Fiducia supplicans », publiée par le 
Dicastère pour la Doctrine de la Foi et approuvée par le Pape François le 18 décembre 2023 

 

Le but manifeste de la Déclaration du Saint-Siège susmentionnée est de donner « la possibilité de bénir les couples en situation irrégulière et les couples de même sexe ». (Présentation). En même temps, le document assure que de telles bénédictions sont accomplies « sans valider officiellement leur statut ni modifier en quoi que ce soit l’enseignement pérenne de l’Église sur le mariage ». 

 

Le fait que le document n’autorise pas le « mariage » de couples de même sexe ne doit pas aveugler les pasteurs et les fidèles sur la grande tromperie et le mal qui résident dans l’autorisation même de bénir les couples en situation irrégulière ou de même sexe. Une telle bénédiction contredit directement et gravement la Révélation divine, ainsi que la doctrine et la pratique ininterrompues et bimillénaires de l’Église catholique. Bénir des couples en situation irrégulière ou de même sexe constitue un grave abus du très saint nom de Dieu, puisque ce nom est invoqué sur une union objectivement peccamineuse d’adultère ou d’activité homosexuelle. 

 

Par conséquent, aucune affirmation, ni même la plus belle, de la Déclaration du Saint-Siège susmentionnée, ne peut minimiser les conséquences destructrices de grande envergure qui résultent de ce type de bénédiction légitimée. Par de telles bénédictions, l’Église catholique devient, sinon en théorie, du moins en pratique, une propagandiste de « l’idéologie du genre » mondialiste et impie. 

 

En tant que successeurs des Apôtres et fidèles à notre serment solennel à l’occasion de la consécration épiscopale « de conserver le dépôt de la foi dans la pureté et l’intégrité, selon la tradition toujours et partout observée dans l’Église depuis le temps des Apôtres », nous exhortons les prêtres et les fidèles de l’archidiocèse de Santa Maria à Astana, et nous leur interdisons de recevoir ou de pratiquer – sous quelque forme que ce soit – des bénédictions de couples en situation irrégulière ou de couples de même sexe. Il va de soi que tout pécheur sincèrement repentant, ayant le ferme propos de ne plus pécher et de mettre fin à sa situation publique de péché (comme par exemple la cohabitation en dehors d’un mariage canoniquement valide, ou l’union entre personnes du même sexe), peut recevoir une bénédiction. 

 

Avec une charité fraternelle sincère, nous nous adressons respectueusement au pape François qui, en autorisant la bénédiction des couples en situation irrégulière et des couples de même sexe, « ne marche pas droit selon la vérité de l’Évangile » (voir Ga 2 :14), en faisant nôtres les paroles avec lesquelles l’apôtre saint Paul a publiquement admonesté à Antioche le premier pape. C’est pourquoi, dans un esprit de collégialité épiscopale, nous demandons au pape François de révoquer l’autorisation de bénir les couples en situation irrégulière et les couples de même sexe, afin que l’Église catholique puisse briller sans équivoque comme « pilier et fondement de la vérité » (1 Tm 3 :15) pour tous ceux qui cherchent sincèrement à connaître la volonté de Dieu et, en l’accomplissant, à atteindre la vie éternelle. 

 

Astana, le 19 décembre 2023 

 

+ Tomash Peta, Archevêque métropolitain de l’archidiocèse de Sainte-Marie à Astana 

+ Athanasius Schneider, Evêque auxiliaire de l’archidiocèse de Marie à Astana 

 

>> Pour aller plus loin : Dossier Fiducia Supplicans

Maitena Urbistondoy

Maitena Urbistondoy

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEgliseSpiritualité

Réception des sacrements, une question de Salut (2/4)

Dossier « Faisons-nous bon usage des sacrements ? » 2/4 | Prêtre du diocèse de Nanterre, l'abbé Thibaud Guespereau a codirigé chez Artège l'ouvrage intitulé Les Sacrements en question, dans lequel il s’interroge sur le peu de fruits que semblent produire les sacrements. Une question grave qui selon lui devrait conduire à s’interroger sur la pastorale, l’enseignement des fins dernières et le rôle du prêtre.

+

sacrement
A la uneEglise

L’innovation au service de la foi : une cartographie des messes traditionnelles

Dans le sillage du pèlerinage de Chartres, et à la suite du succès retentissant de la messe organisée par Notre-Dame de Chrétienté, comment trouver la messe Saint-Pie V la plus proche de chez vous ? Cette question, un groupe de fidèles se l’est posée il y a désormais deux ans. Ils se sont alors attelés à une initiative audacieuse : la création d’une cartographie détaillée des messes de Saint Pie V.

+

messes traditionnelles cartographie traditionnelle
A la uneEgliseLiturgie

Pastorale des sacrements : une expérience paroissiale (1/4)

Dossier « Faisons-nous bon usage des sacrements ? » 1/4 | L'abbé Antoine Michel a participé à l'ouvrage Les sacrements en question, en y présentant une initiative originale. Inspiré par un prêtre américain et troublé par le manque de fécondité des sacrements, il a mis en place dans sa paroisse une nouvelle manière d’offrir le baptême et le mariage, en particulier, qui favorise une vraie démarche de foi et de conversion. Entretien.

+

sacrement
A la uneEglise

Le Pape revient-il sur ses dernières décisions ?

La chaine américaine CBS News a diffusé dimanche 19 mai un entretien exclusif avec le pape François au Vatican. Plusieurs extraits ont été publiés ces dernières semaines, révélant des pans d'un entretien consacré aux sujets d'actualité du monde et de l'Église : femmes diacres, bénédictions des couples homosexuels...

+

Capture decran 2024 05 24 a 12.43.53 pape