Mgr Gänswein retourne dans le diocèse de Fribourg-en-Brisgau

Publié le 20 Juin 2023
Ganswein
Dans un communiqué de presse, le Vatican a annoncé le 15 juin que Mgr Gänswein retournait à Fribourg-en-Brisgau, à partir du 1 juillet. Mgr Gänswein a passé une vingtaine d’années au côté du pape Benoît XVI, connaissant ainsi le monde du Vatican de l’intérieur. Il a aussi eu la charge de préfet de la maison pontificale.  

 

 

Le jeudi 15 juin, le Saint-Siège a annoncé que Mgr Gänswein retournait dans son diocèse d’origine. A partir du 1er juillet, l’ancien préfet de la Maison pontificale retournera dans le diocèse de Fribourg-en-Brisgau. Depuis 2014, l’évêque du lieu est Mgr Stephan Burger. La salle de presse du Vatican a annoncé  que «le 28 février 2023, S. Exc. Mgr Georg Gänswein a terminé sa mission de Préfet de la Maison pontificale, le Saint-Père a ordonné qu’[il] revienne à partir du 1er juillet, pour le moment, dans son diocèse d’origine».  

Celui que les italiens surnomment le « Padre Georg » a été ordonné prêtre en 1984. Il effectue une thèse en droit canonique à Munich et en 1995 rejoint la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Le cardinal Ratzinger l’invite à rejoindre en 1996 la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Avec l’élection de Benoît XVI en 2005, celui-ci en fait son secrétaire particulier. Il devient en 2012 le préfet de la maison pontifical et se considère comme un trait d’union entre le pape émérite et son successeur. La préfecture s’occupe des services d’accueil et de l’organisation des audiences solennelles que le Pape accorde aux chefs d’Etat et ambassadeurs qui se rendent au Vatican pour présenter leurs lettres de créance. 

Depuis 2020, Mgr Gänswein se tenait en retrait de la vie du Vatican. Sa dernière audience privée, durant laquelle le Pape lui a fait part de sa décision date du 19 mai 2023 selon le journal Die Welt 

Il avait été convoqué pour un entretien avec le pape François le 9 janvier 2023 suite à la publication de son livre : Rien que la vérité, ma vie aux côtés de Benoît XVI. L’ouvrage a été rédigé avec l’aide de Saverio Gaeta, rédacteur en chef du magazine Famiglia Christiana. Ce dernier avait déjà participé à la rédaction d’un autobiographie du pape Jean-Paul II en 2003. Le livre relit le pontificat du 265e pontife mêlant des petites anecdotes et les évènements plus mouvementés qui ont jalonné la vie de Benoît XVI. Mgr Gänswein est notamment revenu sur la réaction de l’ancien pape à l’annonce de Traditionis Custodes. Celui-ci aurait pris connaissance de la publication dans l’Osservatore Romano et non par le pape François comme ce dernier l’avait affirmé publiquement. L’auteur raconte aussi la polémique surgie de la publication de Des profondeurs de nos cœurs (Fayard), cosigné par le cardinal Robert Sarah et le pape émérite en 2020 suite aux conclusions du Synode de l’Amazonie. Bien plus qu’un simple compte-rendu, l’ouvrage prend la défense du pape émérite que beaucoup de médias et de détracteurs ont critiqué.  Après de nombreuses années à Rome, Mgr Gänswein s’en retourne à Fribourg-en-Brisgau. Une nouvelle qui met fin à des mois d’attente.  

 

>> Lire également  États-Unis : des messes invalides depuis quelques années ?

 

Domitille de Brü

Ce contenu pourrait vous intéresser

ChroniquesEgliseLiturgie

La Pause liturgique : Sanctus 5, Messe Magnæ Deus potentiæ (Mémoires des Saints)

Ce Sanctus du 4e mode a quelque chose de mystique et de majestueux, dans sa simplicité. Il alterne heureusement les formules neumatiques et les passages syllabiques, les progressions par degrés conjoints et les intervalles de tierce, de quarte ou même de quinte, les élans vers l’aigu et les détentes vers le grave. Ce Sanctus a la particularité de n’être représenté que par une seule source manuscrite, allemande, datée de la toute fin du XIIe siècle.

+

sanctus
A la uneEgliseLiturgie

Confirmation : La chrismation chez les Orientaux (3/3)

Dossier : « Quelle place faut-il donner à la confirmation ? » 3/3 | Le sacrement de confirmation est conféré d’une façon bien différente dans les rites orientaux où il est n’est pas séparé du baptême. La cérémonie, proche de ce qui se faisait en Occident aux premiers siècles, revêt donc une forme spécifique et est accompagnée de prières faisant abondamment référence au baptême du Christ.

+

chrismation confirmation
A la uneEgliseMagistère

Valeur et âge de la confirmation, des pratiques à mettre en question (1/3)

Dossier « Quelle place faut-il donner à la confirmation ? » 1/3 | Auteur de "La Confirmation à sa juste place" (Artège), l’abbé François Dedieu estime qu’il est nécessaire de revenir à la pratique ancienne de conférer ce sacrement avant la première communion. Il détaille ici les raisons et les objectifs de cette pratique, déjà mise en œuvre dans sa paroisse. Entretien avec l’abbé François Dedieu, curé de la paroisse Saint-Urbain-Sainte-Marie (La Garenne-Colombes). 

+

La confirmation à sa juste place