Installation de Monseigneur Ulrich à Paris : une cérémonie sur le parvis de la cathédrale

Publié le 25 Mai 2022
Installation de Monseigneur Ulrich à Paris : une cérémonie sur le parvis de la cathédrale L'Homme Nouveau

Ce lundi 23 mai 2022 à 18h30 avait lieu la messe d’installation de Monseigneur Laurent Ulrich en l’église Saint-Sulpice à Paris. Nommé par le Pape François le 26 avril 2022, le 142ème archevêque de Paris a désormais la charge du principal archidiocèse de l’Église catholique en France. Il poursuit la mission de Monseigneur Aupetit après six mois de vacances du siège apostolique. Retour sur cette cérémonie peu ordinaire, l’histoire de cet archevêché ainsi que les missions du nouvel archevêque.

La cérémonie d’installation

Traditionnellement, un nouvel évêque est reçu par un dignitaire du chapitre dans sa cathédrale, comme l’institue le n°382 du Code de Droit canonique (1983) : « Il est fortement recommandé que la prise de possession canonique se fasse au cours d’une célébration liturgique dans l’église cathédrale, en présence du clergé et du peuple » (§4). En raison de l’inaccessibilité temporaire de Notre-Dame de Paris, l’accueil se tenait exceptionnellement sur le parvis Saint-Jean-Paul II devant la cathédrale, face à la statue de la Vierge au Pilier.

En présence d’un grand nombre de prêtres et de fidèles, le doyen du chapitre et recteur-archiprêtre de la cathédrale, Monseigneur Patrick Chauvet, a présenté au nouvel archevêque un crucifix à baiser ainsi que de l’eau bénite avec laquelle il s’est signé puis a bénit la foule. Après le chant du Christus vincit, la lecture de la lettre apostolique du Saint-Père a marqué officiellement la prise de possession canonique du diocèse. Les membres du Collège des consulteurs, dont le but est d’assurer la continuité de l’Église locale en cas de vacance du siège épiscopal, ont alors signé le procès-verbal d’installation. L’administrateur apostolique responsable de la tenue de l’évêché durant la vacance du siège, Monseigneur Georges Pontier, a ensuite remis au nouvel archevêque sa crosse, avant le chant des vêpres.

Le Te Deum, hymne latin d’action de grâces, accompagnait ensuite l’archevêque à l’intérieur de la cathédrale pour y effectuer une courte prière. Ce dernier a ensuite célébré la messe d’installation à Saint-Sulpice, dans la plus grande église du diocèse, en présence de plusieurs personnalités dont le Cardinal André Vingt-Trois, l’un de ces prédécesseurs.

L’histoire de cet archevêché

Selon la tradition, l’évêché de Paris fut créé au IVème siècle par Saint-Denis, premier évêque de la ville. Il fut ensuite élevé au rang d’archevêché par le pape Grégoire XV dans la bulle Universi orbis du 2 octobre 1622. Cette province ecclésiastique compte aujourd’hui les sept diocèses de l’Ile-de-France : Créteil, Évry-Corbeil-Essonnes, Meaux, Nanterre, Pontoise, Saint-Denis et Versailles.

Les missions du nouvel archevêque

Ordonné en 1979 à Dijon, puis évêque de Chambéry en 2000 et de Lille en 2008, Monseigneur Ulrich se situe à 71 ans dans la lignée directe du Pape François. Deux évêques auxiliaires ainsi que d’autres vicaires généraux l’assistent désormais dans ses fonctions épiscopales.

Il est également membre de droit du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, constituée de l’ensemble des évêques et des cardinaux en activité résidant en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer.

De plus, il assure depuis le 7 mai dernier la charge d’Ordinariat des Catholiques orientaux résidant en France, statut créé le 16 juin 1954 par le Pape Pie XII pour les communautés catholiques orientales qui n’ont pas leur évêque propre en France (comme les chaldéens, les coptes ou les syriaques).

Son grand chantier sera la reconstruction de Notre-Dame de Paris, après l’incendie du 15 avril 2019.  Dans un mot adressé aux parisiens peu après sa nomination, il a en effet assuré sa « réouverture sans tarder », insistant sur le « destin très fort de cette cathédrale ».

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEgliseLiturgie

Pastorale des sacrements : une expérience paroissiale (1/4)

Dossier « Faisons-nous bon usage des sacrements ? » 1/4 | L'abbé Antoine Michel a participé à l'ouvrage Les sacrements en question, en y présentant une initiative originale. Inspiré par un prêtre américain et troublé par le manque de fécondité des sacrements, il a mis en place dans sa paroisse une nouvelle manière d’offrir le baptême et le mariage, en particulier, qui favorise une vraie démarche de foi et de conversion. Entretien.

+

sacrement
A la uneEglise

Le Pape revient-il sur ses dernières décisions ?

La chaine américaine CBS News a diffusé dimanche 19 mai un entretien exclusif avec le pape François au Vatican. Plusieurs extraits ont été publiés ces dernières semaines, révélant des pans d'un entretien consacré aux sujets d'actualité du monde et de l'Église : femmes diacres, bénédictions des couples homosexuels...

+

Capture decran 2024 05 24 a 12.43.53 pape
Eglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis
EgliseLiturgie

La Pause liturgique : Gloria 6, Rex Génitor, (Mémoires des Saints)

Ce Glória est daté du Xe siècle, et il est utilisé, comme le précédent, pour les fêtes des Saints. Les sources manuscrites de ce Glória, assez peu nombreuses, sont toutes françaises, ce qui semble indiquer son lieu d’origine et de composition. Il emprunte sa mélodie au 8e mode, mais il est tout différent du précédent : tandis que le Glória 5 s’envole à chaque verset vers les hauteurs de la quinte du mode authente, celui-ci se cantonne pour l’essentiel à l’intérieur d’une tierce très modeste, Sol-Si. Bien sûr, il se déploie à l’aigu de temps en temps, mais il est beaucoup plus horizontal que son voisin.

+

gloria grégorien