La Onzième Heure [6/9]

Publié le 22 Août 2018
La Onzième Heure [6/9] L'Homme Nouveau

Son portable sonna mais il ne répondit pas, il l’éteignit même, ce qui avait l’art de mettre ses amis et ses parents en fureur. « À quoi sert ton portable si on ne peut pas te joindre quand on en a besoin ? ! ».

Il voulait feuilleter tranquillement l’album photographique du « Posthume » : le mariage du « Poilu » et de Louise au printemps 1916, si jeunes, si beaux… Le baptême de leur fils à l’automne 1918 où tout le monde semble triste et puis un grand trou jusqu’à son propre mariage pendant une permission au début de 1940. On reconnaît Louise, toujours belle mais grave, la mariée, Jeanne, aussi blonde que sa belle-mère était brune mais leur teint pâle et leur regard doux et profond les font se ressembler. L’étudiant se fit la remarque que ce genre de femmes n’existaient plus. Il y avait toujours de belles brunes et de jolies blondes mais il leur manquait quelque chose, peut-être cette douceur, cette profondeur, cette féminité pudique, cette grâce qui fait naître chez les hommes l’envie de donner leur vie pour elles. Sur la dernière photo, Louise et Jeanne lèvent une coupe au baptême d’Antoine III « le Jeune » sans se douter que dans moins d’un an elles seront mortes toutes les deux. C’était le 16 septembre 1943, une superbe journée de fin d’été à Nantes, le jeune couple avait confié le bébé à une amie pour aller visiter Louise qui avait subi une intervention chirurgicale bénigne à l’Hôtel-Dieu, Jeanne y était allée directement, son mari avait quelques achats à effectuer en cette veille de rentrée des classes avant de les rejoindre. À 15 h 35, les sirènes retentirent, mais personne n’y prit garde, la destination habituelle des bombardiers étant Saint-Nazaire. À 16?h, des détonations se firent entendre puis un terrible vrombissement. « C’est pour nous ! » cria un homme. Les énormes bombes s’abattaient par dizaines sur le centre-ville. Le « Posthume » quitta la librairie et prit la direction de l’hôpital en tentant de se rassurer : les énormes croix rouges peintes sur son toit protégeront ses occupants. Ce ne fut pas le cas, près de cinquante bombes avaient pulvérisé l’essentiel de l’édifice. Louise et Jeanne étaient sous les décombres fumants. « Quelques jours plus tard, on vit apparaître sur les murs des ruines “Détruit par les libérateurs” inscrit au pochoir, moi, c’est ma vie qui avait été “détruite par les libérateurs”, j’ai été privé de mon père par des envahisseurs, mon fils a été privé de sa mère par des libérateurs, c’est pire, d’abord parce qu’un enfant se passe sans doute plus facilement d’un père que d’une mère, ensuite parce que je n’ai jamais eu à faire semblant de considérer les meurtriers de mon père comme mes amis. » C’est sur ces mots du « Posthume » que se terminait l’album. 

À suivre…

Lire l’épisode précédent

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCulture

Que la Croix demeure ! Les aventures de SOS Calvaires, et autres récits

Recensions adultes | La Rédaction de L'Homme Nouveau vous propose une page culture, avec un choix de quelques récits comme Que la Croix demeure ! SOS Calvaires au secours du patrimoine ou bien Des gens sans importance. Petits récits du grand âge, ou encore En Provence sur les traces de Marie Madeleine, mais aussi quelques livres religieux, essais, CD ou DVD. Paru dans le n° 1810.

+

livres récit
Culture

Charette revisité

ENTRETIEN | Revenue sur le devant de la scène au moment de la sortie du film Vaincre ou Mourir, la figure de Charette, général de la Vendée militaire, vient de faire l’objet d’une nouvelle biographie par Anne Bernet. Entretien avec l’auteur sur un personnage clé de l’épopée contre-révolutionnaire, passionnant, controversé, héroïque et qui cache encore quelques mystères.

+

charette
CultureLectures

Le choix de votre quinzaine : Maggie Smith à Lourdes

Recension adultes | Le Club des Miracles raconte le périple jusqu'à Lourdes de quatre irlandaises (dont Maggie Smith), qui aspirent toutes à un miracle. Dans cette page de recension retrouvez aussi des livres de spiritualité, un essai sur Simon Leys, un CD de Lang Lang et quelques autres sélections. Paru dans le n° 1809.

+

Maggie Smith
CultureLectures

Faire découvrir aux enfants sainte Faustine et la Miséricorde Divine

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Le livre Carlo Acutis et les miracles eucharistiques n'est pas une ultime biographie, mais raconte et explique sa grande exposition sur les miracles eucharistiques.Paru dans le n°1809.

+

Carlo Acutis garçon lecture
EgliseLectures

De Fribourg à Rome avec Philippe Chenaux

Carte Blanche d'Yves Chiron | Dans "Un parcours d’historien. Des falaises de la Sarine aux bords du Tibre", Philippe Chenaux, professeur émérite d’histoire de l’Église à l’université pontificale du Latran, propose un retour sur ses travaux et ses rencontres d'historiens. 

+

Philippe Chenaux, professeur émérite d’histoire de l’Église à l’université pontificale du Latran