Le Collectif saint-Joseph, une jeunesse qui se lève pour conserver son patrimoine religieux

Publié le 27 Mar 2023
saint-joseph

A l’automne 2022, l’établissement Saint-Joseph du Mans a présenté sa restructuration à venir. Un projet immobilier qui implique la destruction de la chapelle Saint-Joseph, édifice ouvert sur la rue. Mais un collectif opposé à la disparition de ce patrimoine local a immédiatement vu le jour. Entretien avec Cyr de La Chapelle, fondateur du collectif Saint-Joseph.   Vous êtes engagé contre la destruction de la chapelle Saint-Joseph au Mans. Il y a quelques jours, l’architecte des Bâtiments de France a rendu sa réponse, quelles sont les conclusions ? En effet, l’architecte des Bâtiments de France a rendu un avis défavorable au projet de rénovation du collège. C’est notre première victoire officielle, qui reste assez symbolique puisqu’elle intervient cent jours après la création du collectif. Elle montre surtout que notre combat s’inscrit dans le temps, qu’il ne fait que commencer. Quelles sont les causes de la création de votre collectif ? Le collectif Saint-Joseph a été créé en novembre 2022 pour lutter contre le projet de démolition de la chapelle Saint-Joseph au Mans (édifiée en 1863). Cette chapelle fait partie de l’ensemble scolaire saint Joseph. Nous avons commencé par une page sur les réseaux sociaux, @collectifstjoseph sur Instagram. Une semaine après nous lancions notre première action. Nous avons commencé à deux et aujourd’hui nous sommes cinquante militants actifs, sans compter les sympathisants qui viennent en soutien aux manifestations. Quel est le fonctionnement du collectif ? Nous sommes présents avec des actions simples comme des manifestations avec une vingtaine de militants devant des lieux stratégiques. Nous réalisons des collages. En fonction de la suite des événements, nous sommes prêts à attaquer en justice la municipalité. D’un point de vue spirituel, une chaîne de prière a été organisée pour la chapelle à travers la France, le jour de la Saint-Joseph (19 mars). Des églises de Paris, Toulouse, Dijon, Vannes ont prié pour sa sauvegarde. Nous sommes officiellement un collectif laïc. Certains membres ne sont pas catholiques mais restent tout de même attachés à cette chapelle qui fait partie de leur patrimoine. Heureusement, il n’y a pas seulement des fidèles qui défendent les églises. Personnellement, pourquoi vous êtes-vous engagé dans cette aventure ? Je me suis engagé parce que je voulais remettre l’église au centre du village. Je souhaite continuer à admirer le savoir-faire français qui se dégage des édifices. Je ne veux pas que nos 1 500 ans d’histoire soient en un claquement de doigts rasés…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Propos recueillis par Domitille de Brü

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEgliseLiturgie

Pastorale des sacrements : une expérience paroissiale (1/4)

Dossier « Faisons-nous bon usage des sacrements ? » 1/4 | L'abbé Antoine Michel a participé à l'ouvrage Les sacrements en question, en y présentant une initiative originale. Inspiré par un prêtre américain et troublé par le manque de fécondité des sacrements, il a mis en place dans sa paroisse une nouvelle manière d’offrir le baptême et le mariage, en particulier, qui favorise une vraie démarche de foi et de conversion. Entretien.

+

sacrement
A la uneEglise

Le Pape revient-il sur ses dernières décisions ?

La chaine américaine CBS News a diffusé dimanche 19 mai un entretien exclusif avec le pape François au Vatican. Plusieurs extraits ont été publiés ces dernières semaines, révélant des pans d'un entretien consacré aux sujets d'actualité du monde et de l'Église : femmes diacres, bénédictions des couples homosexuels...

+

Capture decran 2024 05 24 a 12.43.53 pape
Eglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis
EgliseLiturgie

La Pause liturgique : Gloria 6, Rex Génitor, (Mémoires des Saints)

Ce Glória est daté du Xe siècle, et il est utilisé, comme le précédent, pour les fêtes des Saints. Les sources manuscrites de ce Glória, assez peu nombreuses, sont toutes françaises, ce qui semble indiquer son lieu d’origine et de composition. Il emprunte sa mélodie au 8e mode, mais il est tout différent du précédent : tandis que le Glória 5 s’envole à chaque verset vers les hauteurs de la quinte du mode authente, celui-ci se cantonne pour l’essentiel à l’intérieur d’une tierce très modeste, Sol-Si. Bien sûr, il se déploie à l’aigu de temps en temps, mais il est beaucoup plus horizontal que son voisin.

+

gloria grégorien