L’exposition : L’encre en mouvement. Une histoire de la peinture chinoise au XXe siècle

Publié le 13 Jan 2023

De superbes œuvres à l’encre, rarement exposées en raison de leur fragilité, sont données à contempler au musée Cernushi. Choisies dans ses réserves, elles témoignent de l’activité de trente-quatre artistes du XXe siècle représentés par 70 de leurs peintures.

Un voyage poétique qui commence à la fin de l’Empire, se poursuit pendant la Seconde Guerre mondiale, portant aussi les influences de la Révolution de 1949 et témoignant des ouvertures des années 1980.

Suivant ce parcours chronologique, le visiteur découvre des calligraphies un peu austères quand on ne sait pas les déchiffrer mais aussi de magnifiques dessins à l’encre d’une grande spontanéité et très expressifs, ainsi les peintures aux sujets floraux et animaliers de Qi Baishi (1864-1957). Sur l’un d’eux, il associe un poisson-chat et un omble-chevalier, réalisés par quelques coups de pinceau très maîtrisés, sur lesquels s’ajoutent des traits à l’encre noire pour renforcer l’expressivité des sujets. Mais il est important d’apprendre que derrière l’aspect simple et en apparence banale de ce sujet, cette association de poissons correspond à la formule de vœux de longévité et de prospérité, dont les deux termes sont des équivalents phonétiques des noms des deux poissons.

Les déplacements à travers la Chine (Pang Xunqin [1906-1940] se rend dans les provinces de l’ouest et représente les traditions costumières de ces régions), mais aussi au Japon puis en Europe marquent aussi certaines œuvres. L’avènement du communisme prive de liberté les artistes qui doivent illustrer les événements politiques tels qu’on le leur demande. La dernière salle évoque le dialogue des peintres avec l’abstraction dont les encres de Zao Wou-ki (1920-2013) sont un exemple.

À ne pas manquer !

Jusqu’au 5 mars 2023. Musée Cernushi, 7 avenue Velasquez, 75008 Paris. Tél. : 01 53 96 21 50. Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h.

(En raison du succès de l’événement, la réservation d’un créneau en ligne en amont de votre visite est fortement recommandée : www.billetterie-parismusees.paris.fr)

 

Photo : Ding Yanyong (1902-1978), Après la pluie (détail), années 1940. Encre et couleurs sur papier. 134,8 x 45,4 cm. M.C. 9791. Achat, 1987. © Paris Musées / Musée Cernuschi. © Ding Yanyong.

 

Céline Vicq

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureEglise de France

Mgr Chappoulie, évêque d’Angers

Carte blanche d'Yves Chiron | La nouvelle biographie Mgr Chappoulie, de Vichy à l’épiscopat d’Angers écrite par l'abbé Serge-Daniel Ekani est parue fin 2023 aux éditions de L'Harmattan. Elle décrit la vie de celui qui fut le lien entre l'Église et l'État français entre 1940 et 1944, et qui œuvra longtemps dans les organismes missionnaires.

+

Mgr Chappoulie