Menace d’excommunication

La Congrégation pour la doctrine de la foi a publié hier, jeudi 29 mai, dans l‘Osservatore Romano, un décret menaçant d’excommunication immédiate toute personne qui ordonnerait prêtre une femme. La femme ordonnée serait également atteinte par l’excommunciation.

Ce décret  indique que « celui qui se risquera à attribuer l’ordre sacré à une femme, comme la femme qui aura osé recevoir l’ordre sacré, risque l’excommunication ‘latae sentantiae’ » (excommunication immédiate).

Rappelons qu’en 2002, sept femmes catholiques – allemandes, autrichiennes, américaines – avaient été ordonnées « prêtres » au sein d’une communauté fondée en 1975 à Buenos Aires par un ancien prêtre catholique, Romulo Antonio Braschi. Le consécrateur ainsi que les septs femmes avaient été excommuniés quelques semaines plus tard, le Vatican constant en cet acte « un délit grave contre la constitution divine de l’Eglise ».

Ce contenu pourrait vous intéresser

EgliseAssemblée plénière novembre 2022

Juger un évêque ?

Les révélations faites à Lourdes pendant la dernière assemblée générale de la conférence des évêques de France ont mis en lumière le flou qui entoure la procédure à suivre pour le jugement d’un évêque impliqué dans une affaire d’abus sexuel. Éclairage d'un canoniste émérite sur une situation complexe.

+

ready g6cd488ac9 1920 1 évêque