Notre-Dame de Liesse : une classe pour des enfants extra-ordinaires

Publié le 12 Déc 2022
notre-dame de liesse

La classe Notre-Dame de Liesse est le grand projet de l’établissement Sacré-Coeur-Enfant Jésus, école catholique hors contrat située à Samois-sur-Seine (77), qui a la particularité d’accueillir des « enfants extra-ordinaires ». Entretien avec Sophie de Goursac, référente pour la classe Notre-Dame de Liesse.

 

Votre établissement Sacré-Cœur-Enfant Jésus (ESCEJ) a pour projet d’ouvrir à la rentrée 2023 une classe spécialisée : la classe Notre Dame de Liesse. A qui est-elle destinée ?

La classe spécialisée Notre-Dame de Liesse accueillera des jeunes de 11 à 16 ans porteurs d’ une maladie génétique entraînant une déficience intellectuelle ou des troubles d’apprentissage (trisomie 21 ou autre pathologie génétique); la classe est également ouverte aux jeunes présentant des troubles d’apprentissage sans pathologie génétique connue, nécessitant une scolarité adaptée.

Ces enfants extra-ordinaires ont-ils une influence sur le reste de votre école ?

Aujourd’hui, les deux enfants accueillis au primaire ont un véritable rayonnement auprès des autres élèves. C’est un enrichissement mutuel qui se fait dans la joie ; à leur contact, enfants et adultes apprennent le respect du rythme de chacun, l’attention aux autres, la délicatesse dans les paroles, dans les attitudes, l’ouverture du cœur. En fin de compte, ces enfants nous apprennent tout simplement à aimer.

Antoni Lisa dans la cour scaled notre-dame de liesse

Cette classe prendra pour modèle celle de saint Dominique du Pecq… Par qui ces enfants seront-ils suivis ?

La formation de l’équipe pédagogique sera assurée par une consultante de la Fondation Lejeune. Par ailleurs, un bilan complet sera réalisé à l’entrée dans la classe, en partenariat avec les différents professionnels de santé : orthophoniste, psychomotricien, orthoptiste, ergothérapeute…Un projet personnalisé d’apprentissage sera alors élaboré par l’équipe encadrante (orthophoniste, enseignant spécialisé, AVS). Les jeunes continueront leurs suivis extérieurs, avec une collaboration active entre les parents, le collège et les professionnels paramédicaux.

Lisa avec sa maitresse scaled notre-dame de liesse

Vous avez également pour projet de faciliter leur insertion professionnelle, par quels moyens ?

L’ESCEJ a pour projet de développer des partenariats locaux dans différents domaines pour permettre aux jeunes accueillis d’effectuer régulièrement des stages. Ainsi ils pourront avec leur famille affiner le discernement de leurs talents et affinités. Dès 11 ans, le programme d’apprentissage des élèves accueillis compte de nombreux ateliers pratiques, en jardinage, cuisine, bricolage, mais aussi une formation informatique de bureautique.

La classe ND de Liesse se propose d’accompagner les jeunes dans ce discernement et dans l’élaboration d’un projet professionnel réaliste et ancré dans la vie locale. Comme le dit le site « 1 classe, 1 avenir » dont nous sommes partenaires, il s’agit de donner aux jeunes accueillis les outils nécessaires pour intégrer une formation professionnelle, ou intégrer directement une entreprise à l’issue de leur scolarité.

Pourquoi avoir choisi le patronage de Notre-Dame ?

Notre-Dame de Liesse est invoquée comme « source et cause de notre joie » dans son sanctuaire de Liesse Notre-Dame (Aisne). C’est ainsi que nous désirons placer la classe spécialisée sous le signe de la vraie joie, celle de grandir sous le regard aimant du Bon Dieu et de la Sainte Vierge Marie; cette joie diffuse qui rayonne des âmes simples et pures est une grande grâce pour notre établissement et nous désirons confier particulièrement nos élèves à leur Mère du Ciel afin qu’Elle la leur donne toujours. Qu’y a-t-il de plus joyeux que le sourire d’un enfant extra-ordinaire?

Vierge de Liesse, « mère des vivants, mère de la vie »: invoquée également sous ces vocables, Notre-Dame de Liesse a protégé de nombreuses fois des familles en détresse, des malades, des causes qui semblaient difficiles ou désespérées. Toujours, par la prière de Ses enfants, Elle a transformé les larmes en joie. C’est ainsi que notre projet veut s’inscrire au service de la Vie, au service des plus fragiles et de leur famille.

Sanctuaire ND de Liesse notre-dame de liesse
Marguerite Aubry

Marguerite Aubry

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
Société

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson notre-dame de liesse
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle