Pari réussi pour le pèlerinage de Chartres !

Publié le 06 Juin 2017
Pari réussi pour le pèlerinage de Chartres ! L'Homme Nouveau

Plus de 10.000 pélerins, répartis en 244 chapitres, trois jours de marche, 100 km. Le pèlerinage de la Pentecôte, de Notre-Dame de Paris à la cathédrale de Chartres, a une fois de plus réussi son pari, pour une édition placée comme il se doit sous le signe de la Vierge Marie. Bilan de ces trois jours de bonne humeur, de marche et de prière avec Ghislain Frèrejacques, responsable de la communication de Notre-Dame de Chrétienté.

Quel est le bilan de ce pèlerinage ?

Pour l’organisation c’est un grand moment de soulagement de finir ce pèlerinage dans la joie et sans incident.  Nous avons la chance d’avoir un nombre d’inscriptions assez important cette année voire beaucoup plus important que les années précédentes. A tel point que nous avons dû limiter les inscriptions. Certains pèlerins n’ont pu s’inscrire sur place ou sur le site quelques jours avant le pèlerinage dans les chapitres enfants et familles puisqu’ils étaient pleins. C’est donc une réussite et en même temps une déception de n’avoir pu accueillir tout le monde. Mais nous en tirons des leçons : ce nombre incroyable de pèlerins nous montre qu’il faut de notre côté augmenter les capacités pour pouvoir accueillir tout le monde dans les meilleures conditions. D’un point de vue spirituel nous avons eu la chance de recevoir le cardinal Burke qui a célébré la messe à la cathédrale de Chartres.

Chartres Voile

Ainsi que le voile de la Vierge porté en procession, une autorisation accordée par l’évêque de Chartres.  Les pèlerins ont donc pu vénérer cette relique de la Sainte Vierge durant la messe, le thème du pèlerinage étant « Sainte Marie Mère de Dieu ». C’était extraordinaire de pouvoir avec cette relique être en accord avec le thème.

Nous aurons bientôt le retour de nos différents services et des nombreux bénévoles qui ont fait, encore cette année, un travail considérable avec le nombre de pèlerins présents. Nous avons eu une augmentation du nombre de bénévoles cette année ce qui a permis de soulager certains services.

Le bilan de ce pèlerinage sous le regard de la Sainte Vierge, est donc tout à fait positif malgré nos refus pour les inscriptions. Pèlerins et bénévoles étaient en augmentation, ce qui a permis encore cette année un merveilleux pèlerinage.

Nous avons vu la présence de nombreux militaires (opération Sentinelle) sur les parvis de Notre-Dame de Paris et de la cathédrale de Chartres. Cela a t-il rassuré les pèlerins ?

La présence de Sentinelle a été fait en bonne intelligence. Les militaires ont  été effectivement sur place durant les deux messes, de lancement à Paris et de clôture à Chartres mais également toute une  nuit sur un des deux bivouacs de nature à faciliter les signalements de tous problèmes. Bien évidemment les pèlerins se sont sentis en sécurité. La présence des forces militaires montre l’excellent rapport que nous pouvons avoir avec les différentes préfectures pour l’organisation de ce pèlerinage. Cela montre également que Notre-Dame de Chrétienté est un interlocuteur considéré par les préfectures et que nous avons un rapport de confiance pour un certain nombre de choses, ici la sécurité des pèlerins durant ces trois jours.

Les projections pour l’année prochaine ? Un thème déjà établi ? Le but à atteindre ?

Le thème de l’année prochaine sera « Saint Joseph, modèle de père ». Un deuxième cycle de thèmes qui prend la suite de la Sainte Trinité. Cette année nous avons eu la Sainte Vierge, l’année prochaine saint Joseph, nous partons donc sur trois pèlerinages sous le regard de la Sainte Famille.

Notre but l’année prochaine sera de pouvoir accueillir tous les pèlerins,  nous allons donc travailler pour conserver le même niveau d’accueil tout en envisageant le nombre de pèlerins et son augmentation. Il faut que chaque pèlerin puisse nous accompagner sur les pas de saint Joseph.

Pour aller plus loin :

Pèleriner vers Chartres sur les pas de Marie

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis
EgliseLiturgie

La Pause liturgique : Gloria 6, Rex Génitor, (Mémoires des Saints)

Ce Glória est daté du Xe siècle, et il est utilisé, comme le précédent, pour les fêtes des Saints. Les sources manuscrites de ce Glória, assez peu nombreuses, sont toutes françaises, ce qui semble indiquer son lieu d’origine et de composition. Il emprunte sa mélodie au 8e mode, mais il est tout différent du précédent : tandis que le Glória 5 s’envole à chaque verset vers les hauteurs de la quinte du mode authente, celui-ci se cantonne pour l’essentiel à l’intérieur d’une tierce très modeste, Sol-Si. Bien sûr, il se déploie à l’aigu de temps en temps, mais il est beaucoup plus horizontal que son voisin.

+

gloria grégorien
International

Élections européennes et nationalismes européens

Décryptage | Les citoyens des pays membres de l’Union européenne vont voter le 9 juin pour élire le Parlement. C’est l’affolement à gauche et dans l’establishment politico-médiatique : partout les nationalistes montent dans les sondages. En France, le Rassemblement national arrive en tête. Devant même le parti présidentiel qui s’est arrogé le titre de « Renaissance ». Dans le débat d’idées, plus que jamais, deux camps se font face : la gauche et la droite. Les tenants de la première s’inscrivent dans la logique d’une Union européenne aux normes de plus en plus oppressantes. Ceux de la droite veulent au contraire une évolution vers une forme d’Europe des nations.

+

élections européennes
Eglise

La réparation comme démarche spirituelle

Commentaire du Pape | À l'occasion du 350e anniversaire des apparitions du Sacré Cœur de Paray-le-Monial, le Pape a prononcé quelques mots lors du colloque « Réparer l’irréparable », organisé le 4 mai dernier au Vatican. 

+

réparation France sacré cœur roi