Pourquoi juin est-il le mois du Sacré Cœur ?

Publié le 01 Juin 2023
Sacré Cœur

Depuis que Clément XIII a institué, le 6 février 1765, la fête du Sacré Cœur, le mois de juin tout entier lui est dédié. Cette solennité a une date qui varie chaque année, en fonction de celle de Pâques, mais la plupart du temps elle est fêtée en juin.

 

Le mois est devenu par extension celui du Sacré Cœur, grâce à la demande d’une élève de Notre-Dame des Oiseaux, couvent des chanoinesses de Saint-Augustin à Paris. En 1860, Angèle de Sainte-Croix, élève dans ce couvent de la rue de Sèvres, sollicite l’archevêque de Paris pour qu’il consacre le mois de juin au Sacré Cœur. Sa demande est acceptée. Désormais, juin est consacré au Cœur de Jésus comme le mois de mai l’est traditionnellement à la Vierge Marie. 

 

Bien que, dès les premiers temps de l’Église, les mystiques contemplent le côté ouvert de Jésus, qui laissa jaillir du sang et de l’eau, la dévotion particulière au Sacré Cœur est plus récente. Elle trouve son origine dans les apparitions de Jésus à sainte Marguerite-Marie Alacoque, à Paray-le-Monial, et la demande qui lui fut faite d’une fête particulière, le premier vendredi après l’octave du Saint-Sacrement, pour honorer le Cœur de Jésus.

À la suite des apparitions, l’ordre de la Visitation demande alors une reconnaissance officielle de cette fête, et elle est instituée le 6 février 1765 par le pape Clément XIII. Dès lors, la fête ne cesse de prendre de l’ampleur, jusqu’à être étendue à l’Église universelle par le pape Pie IX en 1856.  

La rapide expansion de la dévotion au Sacré Cœur dans une époque encore marquée par « les tristes doctrines et le sombre rigorisme du jansénisme » s’explique, selon Pie XI, par la nécessité de ne pas bannir « tout sentiment…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Guillemette Gruet

Ce contenu pourrait vous intéresser

ChroniquesSpiritualité

L’acédie, ou le dégoût du surnaturel

Commentaire audience du Pape | Ce 14 février, jour du mercredi des Cendres, le pape François évoquait l'acédie, cet état de tiédeur et de dégoût qui mène à la mort spirituelle. Cette audience faisait suite à sa catéchèse des vices et vertus, entamée en décembre dernier.

+

acédie
CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi