Réveillon solidaire : un 31 décembre pour les pauvres

Publié le 20 Déc 2022
réveillon

En 2021, de jeunes paroissiens de Saint-Sulpice, à Paris, se sont lancés dans l’organisation d’un réveillon du Nouvel An pour les sans-abri, à la suite du développement de leur activité de maraude. Ne pas laisser les pauvres de la rue sans joie et sans compagnie en cette soirée où tous se réjouissent, tel est leur but. Une deuxième édition promet cette année de toucher de nombreuses personnes. Entretien avec Robert Drouineau, responsable du réveillon.   Comment est venue l’idée d’un réveillon solidaire ? Il y a deux ans, une maraude a été fondée à Saint-Sulpice par des jeunes de la paroisse : la maraude Bienheureuse-Rosalie-Rendu, en souvenir de la sœur de la Charité parisienne du XIXe siècle. En septembre de l’année dernière, le nombre des participants a considérablement augmenté : nous étions une trentaine de jeunes tous les lundis pour rendre service aux sans-abri. C’est à cette époque qu’un bureau de responsables a été monté afin de formaliser l’organisation et l’idée a alors été émise de lancer un réveillon. Comment s’est déroulée cette édition de 2021 ? À cette époque, très peu de réveillons étaient organisés, à cause du Covid, et beaucoup ont été annulés. Nous avons alors eu entre 200 et 250 demandes d’inscription. Pour des raisons matérielles et logistiques, nous avons dû limiter les places à 100. 18 trajets de maraude ont été parcourus. Durant deux heures, les participants ont donc marché à travers les rues de Paris en distribuant des colis aux sans-abri, et en prenant du temps avec eux. Une messe a ensuite été célébrée, suivie d’un dîner et d’une soirée dans les cryptes pendant que le saint sacrement était exposé dans la nef. Les retours de ce réveillon ont été très positifs. La paroisse et les commerçants du quartier avaient été mis à contribution pour la conception des colis. Enfin, par cet événement, la maraude Rosalie-Rendu a gagné en notoriété auprès des paroissiens et des jeunes venus pour le réveillon. Le nombre de maraudeurs durant l’année a alors à nouveau augmenté. Comment allez-vous organiser votre prochain réveillon ? Il sera semblable à celui de l’année dernière. Le rendez-vous est donné à l’église Saint-Sulpice à 19 h 30. Les équipes seront alors constituées pour un départ en maraude à 20 h. Pendant plus de deux heures, les participants marcheront dans Paris pour visiter les sans-abris et réveillonner avec eux. Puis, à 23 heures aura lieu la…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Propos recueillis par Aymeric Rabany

Ce contenu pourrait vous intéresser

Société

La prévention comme moyen prioritaire de la lutte contre le trafic de drogues

Parole du Pape | À l’occasion de la Journée internationale contre l’abus et le trafic de la drogue, le 26 juin dernier, lors de sa dernière audience générale, le Pape a interrompu son cycle de catéchèses sur l’Esprit et l’Épouse, pour se pencher sur ce fléau de plus en plus répandu, propagé pour des intérêts qui ne tiennent aucun compte des tragédies qu’elle crée chez tant de personnes sans expérience et dans tant de familles.

+

Pape François drogue
SociétéBioéthique

L’homme est-il un animal comme les autres ?

C'est logique ! de François-Marie Portes | Certains partis revendiquent de porter la cause animale et gagnent en crédibilité auprès des électeurs. L’observation attentive de leurs revendications permet de ne pas prendre à la légère des idées qui prennent de l’importance et de comprendre leur pertinence ou leur fausseté. L’animal peut-il donc faire l’objet d’un projet politique ?

+

animal