Si je m’en vais, je vous enverrai le Paraclet

Publié le 07 Mai 2023
paraclet

Après la gloire de la Résurrection, comment envisager la fin du séjour du Christ sur la terre ? Jésus lui-même l’explique aux disciples, dans les textes de la liturgie préparant l’Ascension, et les commentateurs de l’Évangile nous redisent la nécessité de cette séparation.

  La célébration de la mort et la résurrection du Christ s’éloigne et, au milieu de la cinquantaine pascale, les évangiles des deux cycles (MR1962 et 1970) marquent un tournant. Dans le premier cursus, à partir du troisième dimanche après Pâques, « l’Église se préoccupe surtout d’aviver en tous ses membres le désir de suivre le Christ ressuscité jusque dans la gloire du Ciel » (dom Flicoteaux). Quant au Lectionnaire rénové de 1970, en cette seconde phase, il donne des extraits du discours après la Cène et de la prière sacerdotale (cf. Présentation générale, n°100). Ce dimanche, dans les deux cas, on lit des passages de ce discours après la Cène. « Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi » (Jn 14, 3 ; MR1970). Jésus réconforte ses apôtres qu’attriste la perspective de son départ. À Thomas qui lui demande alors : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? », Jésus répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (v. 5-6). Saint Ambroise († 397) redit simplement : « Le lieu, c’est chez le Père ; le chemin, c’est le Christ » (Du bien de la mort, ch. 12, trad. Delhougne). Puis il exhorte : « Entrons dans ce chemin, attachons-nous à la vérité, suivons la vie. Le chemin est ce qui conduit, la vérité est ce qui affermit, la vie est ce qui se donne de soi-même. » Avec l’évêque de Milan, soyons résolus : « Nous te suivons, Seigneur Jésus. Mais pour que nous te suivions, appelle-nous, parce que, sans toi, nul ne montera vers toi. (…) Ceux qui sont à toi, accueille-les, toi qui est le chemin ; fortifie-les, toi qui est la vérité ; vivifie-les, toi qui est la vie » (ibid.). Dans l’évangile du Missel romain de 1962 (Jn 16, 5-14), Jésus répond ainsi à la tristesse de ses disciples devant l’annonce de son départ : « C’est votre intérêt que je parte. Car si je ne pars pas, l’Esprit Saint, le Paraclet, ne viendra pas à vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai » (v.…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Pierre Julien

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis
EgliseLiturgie

La Pause liturgique : Gloria 6, Rex Génitor, (Mémoires des Saints)

Ce Glória est daté du Xe siècle, et il est utilisé, comme le précédent, pour les fêtes des Saints. Les sources manuscrites de ce Glória, assez peu nombreuses, sont toutes françaises, ce qui semble indiquer son lieu d’origine et de composition. Il emprunte sa mélodie au 8e mode, mais il est tout différent du précédent : tandis que le Glória 5 s’envole à chaque verset vers les hauteurs de la quinte du mode authente, celui-ci se cantonne pour l’essentiel à l’intérieur d’une tierce très modeste, Sol-Si. Bien sûr, il se déploie à l’aigu de temps en temps, mais il est beaucoup plus horizontal que son voisin.

+

gloria grégorien
Eglise

La réparation comme démarche spirituelle

Commentaire du Pape | À l'occasion du 350e anniversaire des apparitions du Sacré Cœur de Paray-le-Monial, le Pape a prononcé quelques mots lors du colloque « Réparer l’irréparable », organisé le 4 mai dernier au Vatican. 

+

réparation France sacré cœur roi