La naissance de la Vierge Marie

Publié le 08 Sep 2023
naissance vierge marie

Le 8 septembre, neuf mois après sa conception, nous fêtons la naissance  de la Vierge Marie. Il n’y a que trois naissances dont on fête l’anniversaire dans le calendrier liturgique. Dans l’ordre : celle de la Vierge Marie, de saint Jean-Baptiste et du Christ. C’est dire l’importance de cette fête.

L’Eglise s’écrit en ce jour : « Votre naissance, Ô Vierge Mère de Dieu a rempli tout le monde de joie, car le Soleil de Justice, Jésus Christ notre Dieu est né de vous, Lui qui nous a tiré de la malédiction où nous étions plongés et nous a comblés de bénédictions, et qui, ayant ruiné l’empire de la mort, nous a fait entrer dans la vie éternelle ». Cette naissance eut lieu, nous rapporte de nombreuses traditions, à Jérusalem chez ses parents, Anne, qui était restée longtemps stérile, et Joachim.

Cette naissance est miraculeuse à plusieurs titres : car sa mère était resté longtemps stérile et que cette stérilité était une opprobre. Cette naissance est miraculeuse car la Vierge Marie qui nait est non seulement immaculée dans sa conception, mais remplie de grâces et de vertus.À l’endroit de cette naissance fut élevée une église dont la dédicace eut lieu un 8 septembre. Cette fête se répandit en Orient puis en Occident, notamment par saint Fulbert, évêque de Chartres. La naissance de la Vierge Marie est un événement discret mais sans précédent. La Vierge Marie quitte le sein d’Anne qui fut, d’après saint Jean Eudes, « un ciel que Dieu préférait au Ciel où sont les anges », car la Vierge Marie y avait un amour de Dieu, une sainteté déjà plus grande que les séraphins et les saints les plus élevés.

Un certain nombre de théologiens estiment que cette naissance s’est faite sans douleur,  notamment car la Vierge n’avait pas la trace du péché originel et que c’était un jour de joie.Il n’y a pas de naissance avant la Vierge Marie qui n’ait suscité plus de joie dans le Ciel. C’est l’histoire du salut qui commence.

Autrefois, on bénissait en cette fête les graines qui allaient être plantées et il y avait une octave associée à cette nativité. 

Comment faire plaisir à la Vierge en ce jour ?

Sainte Melchtide, ayant supplié la très sainte Vierge, en la fête de sa naissance, de lui faire connaître ce qu’elle ferait ce jour-là pour l’honorer, elle lui recommanda « Lis-moi autant de fois l’Ave Maria (Je vous salue Marie…) que je fus de jours dans le sein de ma mère. »La Vierge Marie assura sainte Gertrude que ceux qui pratiqueraient cette dévotion seraient rendus participants au Ciel d’une manière spéciale de toutes les joies qu’elle a eues dans ce monde et qu’elle aura pour jamais dans l’autre.

 

>> A lire également : Corée du Sud : aperçu du pays qui recevra les JMJ en 2027

Abbé Jean-François Billot +

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi