« Seigneur, donne moi l’humour » demandait saint Thomas More

Publié le 26 Juin 2024
humour pape

Le secrétaire d'État américain John Kerry et le pape François le 2 décembre 2016. © U.S. Department of State from United States, Public domain

Le 14 juin, le pape François a reçu artistes du monde de l’humour. Il leur a rappelé l’importance de l’humour dans la société, gage de sourire et d’humilité. 

 

En recevant des artistes du monde de l’humour le 14 juin dernier, le Pape a rappelé la valeur du sourire qui fait du bien au sang, selon un proverbe italien. Mais qu’est-ce que l’humour qui provoque plus le sourire que le rire ? L’humour se distingue du comique véritable, qui vise d’abord à provoquer le rire. L’humour se distingue aussi de la simple gaîté qui est une disposition plus ou moins fugitive de l’âme. L’humour enfin consiste dans certaines variations de l’éclairage qui permettent de découvrir l’objet sous tous ses aspects, certains de ces aspects pouvant se trouver contradictoires et, par ce fait même, révélateurs.

Il y a, dans l’humour véritable, une pudeur, une réserve que n’observe pas le franc comique. Le comique est résolu dès l’abord à rire. L’humour ne rie pas toujours et, quand il le fait, c’est qu’il n’y peut manquer. L’humour pourrait aussi se définir comme une gaîté gratuite, n’engageant rien, mais destinée au seul plaisir de la plaisanterie amicale, alors que l’ironie comporte un jugement narquois qui fait toujours une victime. L’ironie, en effet, dessèche la victime; alors que l’humour est une étincelle qui voile les émotions, répond sans répondre, ne blesse pas et amuse.

Bien que l’humour soit destiné en priorité à faire sourire plus que faire rire, le Pape ne désapprouve pas le rire contagieux, car il ouvre joyeusement au partage et est un antidote à l’égoïsme et à l’individualisme. Le rire contribue également à faire tomber les barrières sociales pour créer des liens entre les personnes qui composent la société humaine. Saint Thomas More est le grand saint de l’humour. Tout le monde connaît sa prière que cite le Pape en finale de son allocution : « Donnez-moi, Seigneur, une bonne digestion, (…) Donnez-moi Seigneur le sens de l’humour. »

Les artistes qui ont de l’humour font sourire les personnes en face de leurs problèmes, en face des événements quelquefois difficiles à vivre. L’humour pointe du doigt les abus et par le sourire permet plus facilement une conversion que ne le ferait une diatribe tonitruante. Sans semer l’inquiétude, ni même la peur, l’humoriste raconte l’actualité sous un visage qui nous fait changer de chemin si nous avons pris la mauvaise voie.

Car l’humour n’est pas du tout le sens du ridicule : il va bien au-delà. L’humour est la possession exquise et légère de l’objet par l’esprit. Rien n’est plus désintéressé que le véritable humour. L’humour ne va pas sans une libre critique de soi-même. On ne se prend pas au sérieux, mais on prend les autres au sérieux.

Dans le livre des Proverbes, nous voyons la sagesse divine jouer sur le globe et placer ses délices parmi les fils des hommes. Chaque humoriste, à la condition qu’il garde la pudeur nécessaire, fait sourire Dieu quand il fait sourire les hommes. Le véritable humour n’offense pas, il n’humilie pas, même s’il incite à l’humilité ; l’humour ne cloue pas les personnes à leurs défauts, mais il invite ceux qui les possèdent à regarder précisément avec humour leurs défauts, pour s’en corriger tant ils leur paraissent alors ridicules.

Alors que de nos jours les moyens de communication sociale engendrent trop souvent des oppositions, des rivalités, qui peuvent dégénérer,

Alors que de nos jours les moyens de communication sociale engendrent trop souvent des oppositions, des rivalités, qui peuvent dégénérer, l’humoriste doit savoir au contraire, le cas échéant, se montrer différent, voire même hostile non aux personnes mais à leurs méfaits. En ce sens, le vrai humoriste est source de paix et d’amitié. Le sourire, voire même le rire, provoqué par l’humour n’est jamais contre quelqu’un. C’est pour cela qu’il suscite souvent la sympathie de tous.

Que Marie modèle de charité nous aide à remonter le moral de nos frères par un humour qui saura présenter la réalité de manière plaisante et insolite, peut-être parfois absurde au premier abord, mais toujours avec une attitude empreinte de détachement de soi et de charité.

 

>> à lire également : Les catholiques et le sport (3/3) | Sportif et saint ? Une combinaison impossible ?  

 

Un moine de Triors

Ce contenu pourrait vous intéresser

EgliseChrétiens dans le monde

Construire son église, le projet audacieux d’une paroisse gabonaise

Initiatives chrétiennes | Le village de Bissobilam, au Gabon, se lance dans la construction d’une église. Portée par les jeunes paroissiens et soutenue par les prêtres du Christ Roi (ICRSP), l’initiative souligne les liens privilégiés du pays avec l’Institut, qui dessert depuis vingt ans une grande paroisse à Libreville et s’est vu confier cette région par l’archevêque il y a une dizaine d’années. Retour sur un défi enthousiasmant. Entretien avec le chanoine Bertrand Bergerot, curé de la paroisse Notre-Dame de Lourdes à Libreville. 

+

gabon église