Statue de l’Ile de Ré : prière et mobilisation

Publié le 27 Jan 2023
statue

© Touche pas à ma statue

A la Flotte-en-Ré, la justice veut déboulonner une statue de la sainte Vierge, sous prétexte qu’il s’agit d’un monument religieux. Ce samedi 28 janvier, deux associations vont prier et manifester à son chevet : « La France prie » et « Touche pas à ma statue ».

 

Après Saint Michel aux Sables d’Olonne, c’est la Sainte Vierge qui fait parler d’elle.

L’une de ses statues est menacée par la justice depuis mars 2022, en vertu de la loi de séparation de l’Eglise et de l’État de 1905. Ce 12 janvier 2023, la figure de la Vierge est revenue au cœur de la polémique : le maire de la Flotte-en-Ré s’est vu enjoindre de déboulonner la statue par la cour administrative de Bordeaux.

Située sur l’Ile de Ré, au carrefour de l’avenue du 8 mai 1945 et de celle des vieux moulins, cette statue date de 1945 et a pour origine le retour en bonne santé d’un père et son fils dans leur famille à la fin de la seconde guerre mondiale. Offerte à la ville, elle a ensuite quitté le jardin familial pour s’installer à sa place actuelle.

Ce samedi 28 février, deux collectifs se mobilisent pour défendre leur mère du Ciel.

Un chapelet en l’honneur de la sainte Vierge

« La France prie » organise le chapelet qui sera récité à 13h au pied de la statue. Cette initiative de laïcs catholiques s’étend à toute la France et a pour but de mettre notre pays sous le regard de la Sainte Vierge afin qu’il retrouve la paix et le respect du droit naturel. À la Flotte-en-Ré, le chapelet sera récité « en réparation pour les outrages faits au Cœur Immaculé de Marie ».

Les intentions de prières seront nombreuses : « Nous prierons la Sainte Vierge de prendre sous sa protection la France, ses habitants, ses élus, en particulier ceux de l’Ile de Ré. Nous prierons pour la conversion des anticléricaux et des juges. Enfin, nous demanderons à la Sainte Vierge d’aider la mairie de la Flotte à trouver une solution afin de ne pas déplacer sa statue ». Ce chapelet public est déclaré à la mairie, et le vicaire de l’Ile de Ré sera présent.

Une action de « Touche pas à ma statue »

Déjà mobilisée en février 2022 devant la statue de la sainte Vierge, au moment où celle-ci était attaquée par « La Libre Pensée », l’association « Touche pas à ma statue » donne à nouveau rendez-vous à tous ce samedi 28 janvier, à 14h.

Baudouin Haulaf, président de « Touche pas à ma statue », nous a livré son message :

Marguerite Aubry

Marguerite Aubry

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéPhilosophie

Le chaos organisé

L'Essentiel de Joël Hautebert | Si la France se trouve dans une désastreuse situation de désordre institutionnel et social, c'est bien par une volonté dont témoignent d'ailleurs les propos du chef de l'État. Mais il ne s'agit pas seulement d'une basse manœuvre politicienne pour rester au pouvoir. Se dessine là la vraie nature de la postmodernité, qu'il s'agit avant tout de bien comprendre pour y opposer une action structurée tendue vers le bien de la Cité.

+

chaos